mardi 19 novembre 2019 22:56:46

Soirées bordjiennes : Depuis le début du Ramadhan, des nuits plus fraîches

Ce qui incite à la sortie d’autant que le mois sacré est propice à l’activité nocturne. Après une journée de labeur, de privations et de chaleur handicapante pour les mouvements, la vie doit reprendre le dessus.

PUBLIE LE : 02-08-2012 | 0:00
D.R

Ce qui incite à la sortie d’autant que le mois sacré est propice à l’activité nocturne. Après une journée de labeur, de privations et de chaleur handicapante pour les mouvements, la vie doit reprendre le dessus. Il était 21 heures quand nous avons commencé notre tournée dans le centre- ville de Bordj Bou Arréridj. Les gens pressaient le pas vers les mosquées. Des groupes se forment même pour rejoindre la même destination. Il ne reste qu’une demi-heure pour la prière. Certains pressaient l’accélérateur aussi. Ils ne sont pas intéressés par la mosquée la plus proche. Leur choix peut les mener loin. Un concours qui ne dit pas son nom a lieu entre les fidèles. Des critères comme l’architecture des lieux, l’orientation de l’imam et surtout son style de récitation sans oublier la voix bien sûr commandent ce choix. Les noms qui reviennent le plus sont Cheikh Walid, Cheikh Adda, Cheikh Bensaad et Cheikh Lekhmissi. Leur popularité se mesure au nombre de voitures stationnées, au taux remplissage de l’établissement de culte et des trottoirs occupés tout autour.
Passé l’horaire de la prière, les rues se vident. Commencent alors les allers et retours des femmes accompagnées d’enfants. Les commerces étant fermés pour la plupart, ce sont les visites familiales qui les poussent à sortir. En effet beaucoup de femmes consacrent la soirée aux échanges avec leurs proches après une journée passée à la cuisine pour préparer à manger d’abord et faire la vaisselle ensuite. Autant dire que la chaleur était double. Les mains étaient pleines de cadeaux et les têtes de souvenirs à échanger. Nul doute que les discussions devaient être animées. Malheureusement nous ne sommes pas conviés aux rencontres ou le «maqrout» est roi avec le café comme principal accompagnateur. C’est au café que nous pouvons en déguster. Leurs propriétaires tiennent à reproduire l’ambiance du Ramadhan. Maqrout mais aussi qalbelouz et baqlaoua sont servis avec du café et même du thé du Sahara qui est devenue une mode appréciée par de plus en plus de consommateurs.

Le «maqrout» au  menu     
Ces derniers commencent à affluer  avec la fin de la prière. Les places se font rares, les commandes se multiplient et les discussions s’engagent. On parle bien de la chaleur bien sûr mais aussi des vacances perdues. Les péripéties du CABBA sont également présentes. Bien sûr là aussi chacun opte pour un commerce. Les plus visés sont les cafés Bayazid, Saboune et Achacha situés au centre-ville. A noter que le premier est le lieu de regroupement des supporters du CABBA. D’ailleurs il est proche de l’ancien stade Bouzidi-Messaoud qui a connu justement les jours de gloire de l’équipe depuis sa création. Mais d’autres cafés situés en dehors de la ville et plus particulièrement à coté des stations-service attirent de plus en plus de clients. Après la station Malek sur la route de Sétif, c’est celle de Benchikh - qui a même aménagé un espace pour la famille - qui grouille de monde après la prière. Dehors aussi, les rues s’animent. Des groupes se forment sur les trottoirs. Alors que d’autres préfèrent aller et venir. C’est comme s’ils étaient enfermés le jour. Même les places et autres bancs des jardins sont occupés. Ce sont ces lieux que des restaurateurs ambulants ont investi. Ces restaurateurs proposent des brochettes de viande qu’ils rôtissent sur place en toute illégalité, ajoutant une nouvelle note aux soirées ramadhanesques. Les odeurs du rôti se disputent les faveurs des clients aux cotés de la saveur du thé et du café.  Ils ne sont pas les seuls. Des vendeurs de divers autres produits sont eux aussi présents. Ce qui crée une certaine animation mais une cohue indescriptible. Ces phénomènes devraient prendre de l’ampleur avec l’approche de l’Aïd. Même les boutiques de vêtements actuellement fermés la nuit devraient elles aussi participer au mouvement.

Des rôtisseries en toute illégalité
En attendant, les citoyens qui ne sont intéressés ni par les cafés ni par les visites familiales peuvent toujours profiter du programme concocté par la direction de la maison de la culture.
A propos de maison de la Culture, le site qui était le passage obligé pour les soirées ramadhanesques est toujours fermé pour cause de travaux. Ce qui a poussé la direction de la structure à exploiter le complexe culturel d’autant que ce dernier dispose d’un théâtre en plein air. Cet espace malheureusement exigu abrite 23 spectacles qui varient entre le théâtre, la musique et les chants religieux. Ces spectacles prévus à partir de 22 H 30 doivent répondre à tous les goûts. Ils permettent au public avide de divertissement et de bonne parole de passer des soirées agréables. Les centres culturels de Medjana, Khelil, Djaafra et Bellimour accueillent également des représentations musicales pour rappeler  que toute la wilaya est concernée par ce programme, même si les habitants se déplacent d’une ville à une autre pour ne pas rater les soirées inscrites . Restent les amateurs de conférences. La direction de l’annexe du Centre culturel islamique qui organise la huitième édition du Salon du livre a mis en œuvre un programme qui comporte une série de tables rondes sur l’événement, le patrimoine local et la production littéraire. Avec cette initiative, même les journées sont meublées par autre chose que le marché. La capacité d’achat est une autre question qui se pose aussi pour les produits alimentaires. Avec un éventail pareil, les nuits de la capitale des Bibans sont remplies. Bien sûr nous vous avons présenté le côté cour. Le côté jardin est aussi riche. L’actualité en rend compte chaque jour.        
F. D.

23 spectacles qui vont du théâtre au chant religieux en passant par la musique sont proposés par la direction de la maison de la Culture au Théâtre de verdure du complexe culturel.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions