mardi 29 septembre 2020 07:32:55

IDE en Algérie en 2011 : 38,94 milliards de dollars

L'Algérie fait partie des 10 pays du sud de la Méditerranée qui ont attiré en 2011, 38,94 milliards dollars, soit une hausse de 2,6% des IDE mondiaux.

PUBLIE LE : 30-07-2012 | 23:00
D.R

L'Algérie fait partie des 10 pays du sud de la Méditerranée qui ont attiré en 2011, 38,94 milliards dollars, soit une hausse de 2,6% des IDE mondiaux.

La Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) vient de publier les résultats du rapport 2012 sur les investissements directs étrangers (IDE) dans les pays méditerranéens, y compris les pays du Maghreb arabe. Le bilan rendu public par Anima, un réseau économique spécialisé en développement dans les pays de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) indique qu’à la fin du premier semestre 2011, les IDE en Algérie ont enregistré un record de 435 milliards de DA, soit 4, 35 milliards d'euros environ, attestant, ainsi, de l'attractivité du marchés algérien et l'afflux des investissements internationaux.
La fabrication de médicaments (biotechnologie), les matériaux de construction et l'habitat, et les industries diverses demeurent les secteurs d’activité qui drainent le plus d’IDE. La règle des 51 %- 49 % basée sur un partenariat natio-nal-étranger n’a pas dissuadé de nombreux investisseurs étrangers qui ont accepté de s’associer à des projets initiés par des entrepreneurs algériens, souligne le réseau Anima.
Par ailleurs, plus de 4 000 projets ont été initiés par des opérateurs économiques nationaux entre  juillet 2010 et juillet 2011, en augmentation de 33 %, et ce, notamment, dans les domaines des ma- tériaux de construction et des industries agroalimentaires. Le rapport en question précise que même «avec des résultats parfois surprenants, des pays comme la Turquie ou l'Algérie, au même titre que la Grèce, Taiwan ou le Japon, sont des pays qui sous-performent, tant au niveau du stock d'IDE rapporté au PIB qu'au niveau de la contribution de ces IDE au développement économique du pays».
En fait, les IDE accueillis par ces pays n’ont pas apporté de valeur ajoutée en termes de développement économique et social. Le rapport de la CNUCED sur l'investissement dans le monde en 2012 intitulé «Vers une nouvelle génération de politiques d'investissements», indique que les investissements au niveau mondial en 2011 n'auraient pas trop souffert de la crise économique.
En fait, le document fait état du maintien des projets de création ou d'extension de capacités physiques, à 735 milliards d'euros et l'augmentation des fusions-acquisitions internationales (F&A) de 53 % en 2011 à environ 428 milliards d'euros. L'Algérie fait ainsi partie des 10 pays du sud de la Méditerranée qui ont attiré en 2011 38,94 milliards dollars, soit une hausse de 2,6% des IDE mondiaux. Le rapport relève une légère baisse au Maghreb, imputable aux seuls cas de la Tunisie et de la Libye, de même qu’il relève la diminution des entrées d'IDE en Afrique en 2011 et ceci pour la troisième année consécutive, à 34,7 milliards d'euros, et ce, en raison du recul des IDE en Afrique du Nord.
Les entrées d'investissements vers l'Égypte et la Libye, longtemps considérées comme «des destinations majeures de l'IDE, ont été brutalement freinées du fait d'une instabilité sociale et politique prolongée dans ces pays.
La Tunisie voit également ses flux d'investissement diminuer entre 2010 et 2011. Seul le Maroc enregistre une légère hausse de ses IDE. Par conséquent, la CNUCED appelle les pays à contribuer à la promotion de l'investissement et ne cache pas ses appréhensions à propos des nouvelles mesures politiques ou réglementaires "affectant l'investissement international". Pour le rapport 2012, la CNUCED a décidé d’introduire un nouveau classement nommé le «FDI Contribution Index». Ce dernier tend à évaluer la contribution au développement économique des IDE implantés dans chaque pays.
D. Akila

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions