dimanche 05 avril 2020 01:17:05

Crise financière en Europe Sombres perspectives à l'Ouest, la bourrasque arrive à l'Est

Les mauvaises nouvelle se suivent et se ressemblent pour les milieux financiers européens, avec l'abaissement hier de ''stable'' à ''négative'' de la perspective du Fonds européen de stabilité financière (FESF) par l'agence de notation Moody's, alors qu'à l'Est, la bourrasque arrive à grande vitesse.

PUBLIE LE : 26-07-2012 | 0:00
D.R

Les mauvaises nouvelle se suivent et se ressemblent pour les milieux financiers européens, avec l'abaissement hier de ''stable'' à ''négative'' de la perspective du Fonds européen de stabilité financière (FESF) par l'agence de notation Moody's, alors qu'à l'Est, la bourrasque arrive à grande vitesse.

Dans la zone euro, c'est pratiquement le temps des mauvaises nouvelles, et tous les milieux de la finance et de la politique sont sur le ''qui-vive'', dans une extrême expectative à la suite d'une cascade d'annonces financières menaçant la belle sérénité financière de l'UE. La réévaluation de la note de la FESF "suit les récents changements de perspectives opérés par Moody's sur les notes d'Etats de la zone euro qui sont des garants du FESF", a indiqué dans un communiqué l'agence. Lundi, Moody's a abaissé de "stable à négative" la perspective pour l'Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg, trois pays notés "triple A", en raison de "l'incertitude croissante" dans la zone euro et la "forte probabilité" que de nouvelles aides aux pays en difficulté soient nécessaires. Moody's a toutefois indiqué mardi qu'elle maintenait le triple A accordé au FESF, estimant que le Fonds continuerait de bénéficier de "la garantie pleine et entière des pays membres de la zone euro, notés AAA", la meilleure note possible. Mis en place en 2010 pour venir en aide aux pays en difficulté financière, le Fonds lève de l'argent sur les marchés avec une garantie apportée par les Etats de la zone euro proportionnellement à leur participation dans le capital de la Banque centrale européenne. L'hiver financier dans l'Europe de l'Ouest a, fatalement, atteint l'est du continent où les effets de la crise financière de la zone euro commencent à fissurer les économies des pays de l'Est.  Selon la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), la crise de la zone euro a des conséquences encore plus négatives que prévu pour les pays d'Europe de l'Est et d'Asie centrale. Pour 2012, la BERD a abaissé ses prévisions de croissance pour ces pays. "Les retombées négatives de la crise de la zone euro s'étendent à l'est", écrit la banque dans la dernière édition de ses prévisions économiques.    
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions