dimanche 18 novembre 2018 07:56:22

Université Badji-Mokhtar : Fin prête pour la nouvelle année

L’université Badji-Mokhtar, qui a mobilisé tous les moyens pour aborder l’année 2012/2013 dans les meilleures conditions possibles, est fin prête pour accueillir les nouveaux bacheliers désirant s’y inscrire après l’expiration des délais de recours.

PUBLIE LE : 25-07-2012 | 0:00
D.R

L’université Badji-Mokhtar, qui a mobilisé tous les moyens pour aborder l’année 2012/2013 dans les meilleures conditions possibles, est fin prête pour accueillir les nouveaux bacheliers désirant s’y inscrire après l’expiration des délais de recours. L’institutio,n qui s’est forgé une réputation pour ses filières technologiques, envisage une année sans heurts d’autant plus que les efforts considérables consentis pour son développement l’ont assurément propulsée au rang d’une université digne de ce nom. Cet effort s’est traduit par la mobilisation au profit de l’université Badji-Mokhtar de quelque 15 milliards de dinars à la faveur des deux derniers plans quinquennaux. Avec trois grands sites que sont le campus de Sidi Achour, le nouveau pôle d’El Bouni et Sidi Ammar et les multiples réalisations qui ont y ont vu le jour, l’université Badji-Mokhtar a décroché un statut de grand pôle au rayonnement régional. A sa création en 1975, l’université, qui a drainé quelque 2.000 étudiants seulement pour sa première année, s’est métamorphosée à la faveur du développement de son infrastructure dotée aujourd’hui d’une grande capacité d’accueil dans le domaine pédagogique comme en matière d’hébergement et de restauration. L’infrastructure de l’université Badji-Mokhtar s’est développée d’une manière particulière à l’ombre du programme du Président de la République. Le pôle d’El Bouni sera renforcé davantage en matière de structures pédagogiques et d’hébergement en cours de réalisation. Il n’est pas escompté, au regard de ces multiples projets, l’atténuation de la tension qui s’est toujours exercée sur l’infrastructure. Quelque 1.000 places pédagogiques sont en cours de construction. A leur aboutissement, l’étau se desserrera sur le site abritant actuellement la faculté de médecine trop exigu pour pouvoir faire face au flux prévisionnel des étudiants. Il est également attendu de ce développement la levée des contraintes persistantes, notamment celles liées  à l’hébergement et à la restauration. On ambitionne de venir à bout de tous les déficits à la faveur de la concrétisation de la deuxième tranche du projet qui comporte d’autres structures pédagogiques d’hébergement et de restauration. Il est utile de rappeler qu’au titre du quinquennal, le secteur a été doté d’une enveloppe de 11.548. 565.000,00 dinars pour l’étude et la réalisation de 9.000 places pédagogiques et 3.000 lits à El Bouni et 3.000 autres à Sidi Ammar. Sur ce dernier site, les travaux sont en cours. L’aménagement du nouveau pôle d’El Bouni est en voie d’achèvement dans sa deuxième tranche comportant, pour rappel, des projets de 4.000 places pédagogiques réservés à la faculté des sciences juridiques et 4.000 autres au bénéfice de la faculté de médecine. L’infrastructure des sciences juridiques est dotée, notamment de 6 amphithéâtres de 1.800 places, d’un bloc pédagogique de 1.700 places et d’un auditorium de 500 places. La faculté des sciences médicales comporte 3 amphithéâtres et un bloc de 2.580 places pédagogiques.
S. Lamari

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions