lundi 19 novembre 2018 07:06:35

Inscriptions universitaires 2012-2013 : 57,65% des nouveaux bacheliers orientés selon leur premier choix

146.366 bacheliers pour la session 2012 sont orientés selon leur premier choix. Ce taux est passé de 37,44% en 2009 à 47,97% en 2010 pour atteindre 48,33% en 2011. Pour cette année, c’est une première dans les annales de l’éducation.

PUBLIE LE : 23-07-2012 | 0:00
D.R

A l’issue d’une conférence de presse consacrée aux inscriptions universitaires, animée hier par M. Haouchine, directeur de la formation au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et M Koudil, directeur de l’Ecole nationale supérieure de l’informatique au siège de l’ENSI à Alger, il a été annoncé que plus de la moitié des nouveaux bacheliers ont été orientés selon leur premier choix exprimé lors des inscriptions, soit 57,65% de l’ensemble des nouveaux inscrits estimés à 253.905 étudiants, contre 257.884 reçus au bac session 2012, soit 98,46%. Le nombre de bacheliers n’ayant pas renseigné la fiche de vœux (1,54%) s’explique, selon les deux conférenciers, par les cas de bacheliers ayant opté pour une formation hors MESRS et les cas des étudiants inscrits à l’université ayant repassé le bac pour, éventuellement, changer de filière. Tandis que 86,89% des nouveaux inscrits, soit 220.612 bacheliers, d’après les mêmes responsables, ont été orientés selon leurs cinq premiers choix contre 82,73% l’année écoulée. Le taux d’étudiants dont l’un des dix choix exprimés a été satisfait est de 96,70%, contre 94,50% lors de la dernière rentrée universitaire. Toutefois, 8.371 inscrits ont été orientés hors des dix choix pour lesquels ils ont opté, ce qui représente 3,30% seulement du nombre des inscrits. Ce taux était de 5,50% en 2011. Par la même occasion, les deux conférenciers ont tenu à rassurer que les bacheliers non satisfaits de leur orientation ont la possibilité d’introduire un recours via Internet du 22 au 24 du mois courant. Une orientation leur sera proposée en fonction de leurs résultats obtenus au baccalauréat. Ils ont le droit d’introduire un recours en ligne dans les détails fixés par la circulaire, si la filière proposée n’emporte pas leur adhésion. Le recours consiste, selon les deux conférenciers à opter pour la filière de leur choix et ce, dans le respect des conditions fixées par la circulaire.
Durant cette période, les futurs étudiants peuvent, expliqueront les deux responsables, choisir une autre filière en fonction de la moyenne obtenue au baccalauréat et du nombre de places pédagogiques disponibles.
On compte 36.001 affectations vers le deuxième choix, soit 14,18% de l’ensemble des reçus, 18.178 bacheliers, soit 7,16%, ont eu leur troisième choix, 11.908 inscrits, soit 4,69%, ont eu leur quatrième choix, 8.159% bacheliers, soit 3,21%, ont eu leur cinquième choix. Pour ce qui est des affectations dans les filières de sciences médicales et les écoles préparatoires et certaines filières à recrutement national, on notera que la moyenne minimale d’accès en médecine, pharmacie et chirurgie dentaire est de 15,49/20, pour la première filière, 15,37/20 pour la seconde et 15,18/20 pour la troisième filière.
D’autre part, la moyenne minimale d’accès en classe préparatoire intégrée en informatique est de 16,04/20 pour le bac maths et 17 pour le bac sciences. L’inscription à l’EPAU exige une moyenne minimale de 15,17/20.
L’Université algérienne propose quelque 300 spécialités en licence dans 2.668 filières pédagogiques et 1.581 masters au titre de l’année universitaire 2012-2013, qui compte 525 nouvelles licences et 727 nouveaux masters. Pour ce qui est des filières d’excellence, on compte une quarantaine. Toute cette gamme a été soumise aux préinscriptions des 257.884 nouveaux bacheliers par voie électronique dès la réception de leur attestation de succès, accompagnée de leur relevé de notes. Pour le postulant qui a dressé une liste de dix filières choisies par ordre de priorité, tout en les confirmant, un logiciel réalisé par l’École supérieure d’informatique (ESI) traite les demandes en fonction des disponibilités des places pédagogiques et des notes obtenues. Au niveau du centre de traitement des données (Data Center), un travail minutieux est accompli par une douzaine d’ingénieurs en informatique qui travaillent 24 heures sur 24. Leur mission principale est de passer au crible tous les dossiers inscrits sur le site. L’administration a rendu publics hier les résultats, et chaque bachelier a reçu dans sa boîte de courrier électronique  son bulletin d’affectation. «Tous les paramètres sont pris en compte et les marges d’erreur sont insignifiantes», indique M. Koudil, directeur de l’ENSI.
S. SOFI

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions