mercredi 26 septembre 2018 10:49:51

Dans le cadre de l’alliance verte : “El Islah se présentera aux élections locales avec une liste unique”

Le secrétaire général du mouvement El Islah, M. Hamlaoui Akkouchi, a affirmé hier à Alger que sa formation se présentera aux prochaines élections locales avec «une liste unique dans le cadre de l’Alliance de l’Algérie verte», dans le cas où le conseil consultatif national décide de la participation à ces élections.

PUBLIE LE : 22-07-2012 | 0:00
D.R

Le secrétaire général du mouvement El Islah,        M. Hamlaoui Akkouchi, a affirmé hier à Alger que sa formation se présentera aux prochaines élections locales avec «une liste unique dans le cadre de l’Alliance de l’Algérie verte», dans le cas où le conseil consultatif national décide de la participation à ces élections.

Le conseil consultatif national «tranchera la question lors de sa réunion prévue après le mois de Ramadhan», a-t-il déclaré dans une conférence de presse tenue au siège du mouvement, soulignant que «si la participation est décidée, nous entrerons dans la compétition avec une liste unique, à l’instar des dernières élections législatives».
L’Alliance de l’Algérie verte, a-t-il ajouté, «se maintiendra» et est disposée à «évoluer avec d’autres partis pour créer le consensus escompté sur la scène politique algérienne».
Pour M. Akkouchi, la participation aux prochaines élections locales avec une liste unique est «dans l’intérêt de l’Alliance».
Il a précisé que la participation de sa formation aux prochaines élections locales est «conditionnée par les garanties de régularité que donnera le pouvoir».
El Islah est «la seule formation politique qui n’a pas connu de dissidence ni de problèmes après les dernières élections législatives», a indiqué M. Akkouchi. Evoquant la situation socio-économique, M. Akkouchi a relevé «les disparités existant entre l’aisance financière que connaît l’Algérie et le pouvoir d’achat des citoyens qui s’est nettement dégradé».
«Vu l’augmentation vertigineuse des prix des viandes rouges et de la volaille durant ce mois de Ramadhan, les citoyens doivent boycotter l’achat de ces produit », a précisé le secrétaire général du parti.
M. Hamlaoui Akkouchi a souligné que «seul le boycott pourrait faire baisser les prix de ces produits de large consommation», ajoutant qu’«à chaque fois que les prix des produits augmentent, les citoyens doivent les délaisser».
Mettant à profit cette opportunité, le SG d’El Islah a appelé les parties concernées par la lutte contre les pratiques frauduleuses à intervenir dans les plus brefs délais afin de stopper la «saignée».
Il a ajouté dans ce sens que « a fixation des prix s’opère de manière arbitraire et velléitaire». Selon lui «l’Etat doit déployer tous les efforts nécessaires pour stabiliser les prix des produits de large consommation».
Le chef du parti El Islah a également mis en garde quant à la baisse de la valeur du dinar et indiqué que cette situation conduirait inévitablement à la hausse des prix du sucre et de l’huile.
M. Hamlaoui Akkouchi a indiqué par ailleurs, que «le non-recours à la violence sous toutes ses formes démontre le niveau de conscience du peuple, en exprimant ainsi leur volonté de protéger la nation». Et de souligner que «le peuple algérien a payé le pris fort durant les années 1990». Sur le registre diplomatique et plus précisément les relations algéro-françaises, le conférencier a insisté sur la nécessité de la repentance de la France pour les crimes coloniaux et assurer que    «sa formation politique est déterminée à poursuivre la lutte jusqu’à ce que le colonisateur reconnaisse ses crimes contre le  peuple algérien». Il dira dans ce contexte que «notre Etat n’a pas exercé suffisamment de pressions sur la France pour arracher des excuses officielles sur son passé colonial».
Makhlouf Aït Ziane et APS
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions