dimanche 21 juillet 2019 12:51:52

Activités intenses pendant le mois de Ramadhan : Les partis ne “jeûnent” pas

Il s’agit de programmes culturels et d’activités sociales, mais aussi une occasion pour accélérer le rythme des préparatifs en prévision des élections locales.

PUBLIE LE : 18-07-2012 | 0:00
D.R

Il s’agit de programmes culturels et d’activités sociales, mais aussi une occasion pour accélérer le rythme des préparatifs en prévision des élections locales.

Les formations politiques comptent maintenir le rythme de leurs activités pour le Ramadhan. A commencer par le Front de libération nationale. Majoritaire à l’APN, le parti aura, pendant ce mois béni, une activité intense «au niveau des Assemblées élues». En somme, ce seront des «programmes culturels et des activités sociales», souligne Kassa Aïssi, chargé de la communication. Le FLN aura également l’occasion de préparer le «bilan du mandat des assemblées dans lesquelles le parti est majoritaire». Comme les autres formations, le parti de Belkhadem ne veut pas d’un break. L’heure est à l’accélération du rythme pour mieux préparer les élections locales prévues en décembre prochain.
De son côté, le Front national algérien a, d’ores et déjà, invité les bureaux de wilaya pour détailler le programme du mois de Ramadhan. Affirmant qu’il va assister à 15 rencontres, son président, Moussa Touati, contacté hier, fait part de l’«intensité» des activités.
Objectif : préparer les conférences régionales et la conférence nationale. Cette dernière, précise notre interlocuteur, aura lieu au mois de septembre. Le premier responsable du FNA affirme la nécessité de se préparer «dès maintenant» aux élections locales, qu’il considère «plus importantes que les législatives». Et d’ajouter que sa formation «doit éviter les erreurs commises» lors du scrutin de mois de mai.
Quelles sont ces erreurs ? «Le choix des militants a été fait sans respecter le statut du parti», répond M. Touati. «Pour l’avenir, j’ai besoin de vrais militants», tient-il à préciser. En dépit de l’échec essuyé lors des législatives, M. Touati demeure optimiste et prédit de meilleurs lendemains pour le parti qu’il dirige. «Victime des méprises de ses enfants», soutient-il, le FNA se veut un parti «adulte». Pour les locales, le leader du parti se fixe un double but. D’un côté, sortir la tête de l’eau et réaliser un score meilleur que les législatives, et, de l’autre, avoir plus d’élus. Etant à 1.874 lors des locales de 2007, le FNA compte «en avoir entre 3.000 et 4 000». Ni le mois de jeûne ni les chaleurs de plomb en cet été n’ont altéré l’activité des partis. Après le RND, c’est autour du MPA d’Amara Benyounès de préparer la confection de ses listes et partir ainsi à l’assaut des 36 Assemblées communales et l’APW.
Quant au Mouvement de la société pour la paix (MSP), il compte impliquer ses militants «dans des actions de bienfaisance», fait savoir Kamel Mida, chargé de la communication. A cela s’ajoute la «formation interne qui sera assurée aux militants». Sur le plan politique, le MSP, explique notre interlocuteur, tiendra une réunion du Majliss Echoura (Conseil consultatif) les 27 et 28 juillet. Si les grandes lignes des préparatifs des élections locales sont connues, ce n’est qu’à partir de ce rendez-vous que le MSP « détaillera la stratégie à mener».
Fouad Irnatene


Les partis politiques dans l’attente de la rentrée sociale  
Lendemains d’élections et prochaines échéances

Le FLN et le RND occupent le terrain et organisent les conférences régionales. Le secrétaire général du FLN a dans son programme quatre conférences, l’une à Aïn Defla, la seconde à Boumerdès, la troisième à Relizane et la dernière à Bordj Bou Arréridj. Le RND installe sa commission nationale de préparation des futures locales et son porte-parole réunit les conseils élargis de ses structures au niveau des wilayas, en commençant l’opération à partir de Mascara et de Béjaïa au moment où une commission nationale d’accompagnement et de soutien aux commissions locales de préparation des élections locales vient d’être installée. Le Mouvement El Islah prépare son université d’été, prévue en août, et l’ANR réunit ses cadres en organisant des conférences régionales.
Les partis politiques se préparent activement aux élections locales, au renouvellement partiel du Conseil de la nation. Ils saisissent la saison d’été pour  élaborer les ébauches des  stratégies et les plans d’approche. Les uns organisent des universités d’été, les autres animent des conférences régionales sur des sujets d’actualité nationale et multiplient les contacts avec les jeunes pour accroître leurs électorats. L’Algérie qui vient de commémorer la date anniversaire du recouvrement de sa souveraineté nationale, fêtant les cinquante années d’indé- pendance et de liberté retrouvée, constitue le grand morceau des conférences et rencontres de proximité que vont animer les leaders des formations politiques engagées dans les prochaines échéances électorales pour le renouvellement des Assemblées populaires locales pour attirer les jeunes et les compétences à participer à la vie politique du pays. En effet l’Algérie s'est engagée dans un processus de réformes politiques amorcé par la révision d'une série  de lois qui ont été mises en application à la faveur des législatives du 10 mai dernier, en attendant  les élections locales de l’automne et la mise en œuvre sur le terrain de la pratique du statut de la commune et celui relatif à la wilaya. Intervenant dans le prolongement des réformes précédentes et dictées par l’aspiration des Algériens à plus de démocratie, plus de liberté, ces lois portent sur le régime électoral, les partis politiques, les associations, l’information ou l’ouverture de l’audiovisuel, les cas d'incompatibilité avec le mandat parlementaire, ou encore le texte de l’élargissement de la représentativité des femmes au sein des Assemblées élues dont l’application vient de permettre l’accès de 31,39% des parlementaires femmes à la participation au sein de la première chambre du système législatif, soit la présence de 143 sur un total de 462 députés sont des femmes élues des dernières législatives.
Il s'agit là d'une expérience  nouvelle qui a été saluée par plusieurs pays et organisations internationales car ayant permis à la femme algérienne de se hisser au niveau de ses homologues dans les pays développés et de prétendre à des rôles de prise de décisions politiques dans les affaires du pays.

Mobilisation des troupes
C’est dire l’importance des réformes décidées par le Président de la République et sa volonté d’innover dans le sens de la relève et du renouveau de la société.
Et les leaders politiques activant sur l’échiquier politique l’ont compris puisque tous les responsables des formations politiques émergents des réformes approuvées lors de la précédente législature, valorisent les acquis législatifs espérant encore plus de succès lors des locales d’octobre en constituant de nouveaux jalons au parachèvement du processus engagés par le pays dans le cadre du programme national.
Les partis politiques qui viennent de vivre un important événement avec le scrutin du mois de mai, sont déjà en précampagne pour l’étape à suivre. Ils ont les yeux braqués sur le rendez-vous d’octobre en mettant les bouchées doubles pour être fin prêts à la rentrée politique et ses grands dossiers.  C’est ainsi que le FLN a planifié un agenda chargé avec quatre conférences régionales et le RND procède à l’installation des commissions de wilaya pour la préparation des élections. D’autres multiplient les rencontres et animent la scène nationale, intensifiant les activités organiques et expliquant leurs programmes en organisant leurs structures et rassemblant leurs bases militantes lors des actions de proximité. C’est le moment des regroupements et universités d’été pour certains, comme le PT, le PFJ, El-Karama, au moment où d’autres s’attellent à installer des commissions préparatoires ou à tenir des conseils nationaux, en avant-goût à la dynamique  attendue dès septembre.  
Houria Akram
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions