samedi 17 novembre 2018 23:22:55

Festival international de danse folklorique de Tizi-Ouzou : Aït Menguellet et Nouara en clôture

Le rideau a été baissé, hier, sur la septième édition du Festival arabo-africain de danse folklorique

PUBLIE LE : 12-07-2012 | 0:00
D.R

Après une semaine d’intenses animations très riches en couleurs arabo-africaines et autres activités artistiques du terroir national, le rideau a été baissé, hier, sur la septième édition du Festival arabo-africain de danse folklorique auquel ont pris part 15 troupes de danse étrangères, 11 troupes nationales et une centaine de chanteurs qui ont animé les soirées des Tizi-ouzéens, aussi bien de la ville des Genêts que des autres localités de la wilaya, en cette période de fortes chaleurs.

Comme la cérémonie d’ouverture, la clôture de cette septième édition s’est dé-roulée dans une belle ambiance à laquelle ont participé le wali et le P/APW de la wilaya de Tizi-Ou-zou, des représentants de la minis-tre de la Culture, des députés de différents partis, des représentants des troupes participantes, ainsi que le mouvement associatif. Le Théâtre régional Kateb-Yacine qui a abrité cette cérémonie était chargé d’émotion et de nostalgie qu’exprimaient les troupes étrangères et nationales ayant eu l’occasion de découvrir en l’espace d’une semaine l’hospitalité qu’a manifestée la population locale à leur égard.  Des prix symboliques ont été remis à toutes les troupes ayant pris part à cette nouvelle édition du Festival arabo-africain de danse folklorique, désormais adopté par la population de Tizi-Ouzou comme en témoigne sa forte présence à toutes les représentations des troupes de danse et les galas animés par des chanteurs de renom, aussi bien de la scène artistique locale que nationale participant à cette manifestation ar-tistique. Dans son allocution de clôture, le premier magistrat de la wilaya de Tizi-Ouzou, M. Abdel-kader Bouazghi, a tenu à remercier vivement toutes les troupes participantes ainsi que tous ceux qui ont œuvré de près ou de loin  à la réussite de cet événement culturel exceptionnel. De même qu’il a exprimé son sentiment de fierté d’avoir réservé un séjour agréable à tous les hôtes de la wilaya de Tizi-Ouzou, une terre de culture et de liberté. Les participants à ce festival, qui se présente désormais comme un rendez-vous culturel incontournable non seulement pour notre pays mais aussi pour le continent africain entier, n’ont pas manqué d’exprimer leur joie et sa-tisfaction quant au bon déroulement de cette septième édition et l’hospitalité qui leur a été manifestée et par la population et par les organisateurs de cet événement. Plusieurs spectacles de danse ont eu lieu au courant de ces quatre jours au niveau de la ville des Genêts, Tigzirt, Azeffoun, Tadmaït, Tizi-Rached, Maatkas, Draa Ben Khedda, Larbaâ Nath Irathen, Azazga, Bouzeguene, Zekri, Ain El Hammam, Timizart, Mekla, Ain Zaouia… qui ont accueilli avec joie et soulagement cette initiative du commissariat du festival qui a permis aux populations de ces localités de découvrir les cultures des pays étrangers et des troupes nationales venues d’autres wilayas, notamment de Tlemcen, Tamanrasset, El Ba-yadh, Tindouf, Khenchela, Ghar-daïa, Constantine, Sidi Bel-Abbès… Durant la semaine qu’a duré ce festival, la ville des Genêts, ainsi que d’autres localités de la wilaya ont vibré aux rythmes divers des genres musicaux exécutés par les diverses stars de la chanson algérienne qui se produites au stade Oukil- Ramdhane et dans d’autres structures réservées à cet effet. En effet, les Tizi-Ouzéens ont assisté durant cette semaine à des soirées de rêve, animées par des vedettes de la chanson algérienne dans ses différents genres. Citons Akli Yahiatene, Rabah Asma, Djamel Allam, Zahouania, Anouar, Na-cerdine Galiz, Zayen, Joe les Berbères, Rabah Lani, Kheloui Louanes, et tant d’autres jeunes talents ayant réussi à casser, en l’espace de cette semaine, la monotonie ambiante qui caractérise les nuits de Tizi-Ouzou en pareille saison. Faut-il rappeler que le directeur de la culture de Tizi-Ouzou et commissaire de ce festival arabo-africain de danse folklorique avait dans son allocution d’ouverture de cette manifestation culturelle riche en activités, rendu un vibrant hommage à Son Excellence le Président de la République et Madame la minis-tre de la Culture qui ont toujours répondu favorablement aux sollicitations de parrainage de ce festival et leur plein soutien à toutes les activités culturelles qu’abrite la wilaya de Tizi-Ouzou. Il a en outre remercié toutes les troupes ayant confirmé leur participation à cette septième édition. La soirée de clôture de ce festival culturel arabo-africain de danse folklorique devait être animée par deux grands monuments de la chanson algérienne, à savoir le maestro poète Lounis Aït Menguellet, et la Diva éternelle de la chanson kabyle, Nouara. Un public spécial est attendu à cette soirée de clôture de cette manifestation culturelle des plus importantes.
   Bel.Adrar

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions