jeudi 15 novembre 2018 08:16:31

7e Festival arabo-africain de danses folkloriques à Tizi Ouzou : Ait Menguellet en clôture

Les soirées de la 7e édition du Festival culturel arabo-africain de danse folklorique enflamment ces jours-ci la ville des Genêts et plusieurs localités de la wilaya de Tizi-Ouzou, à l’instar de Tighzirt, Azeffoun, Larbaâ Nath Irathen, Azazga, Iferhenoune, Mekla, Ouacif…

PUBLIE LE : 09-07-2012 | 0:00
D.R

Les soirées de la 7e édition du Festival culturel arabo-africain de danse folklorique enflamment ces jours-ci la ville des Genêts et plusieurs localités de la wilaya de Tizi-Ouzou, à l’instar de Tighzirt, Azeffoun, Larbaâ Nath Irathen, Azazga, Iferhenoune, Mekla, Ouacif… Ces soirées de chants et de danses aux divers tempos, arabe, africain, et local, constituent une véritable bouffée d’oxygène pour les centaines de familles de la ville de Tizi-Ouzou et des autres localités de la wilaya qui s’y rendent massivement chaque jour passer quelques moments de détente en regardant les différentes troupes de danse exécuter de magnifiques chorégraphies et écouter les artistes chanter leurs meilleurs tubes. Le stade Oukil-Ramdane ne désemplit pas. Hommes, femmes et enfants viennent découvrir les trésors culturels des pays arabes et africains participant à cette 7e édition du Festival arabo-africain de danses folkloriques. Un festival devenu incontournable que la wilaya de Tizi-Ouzou abrite durant les sept dernières années. Le festival est même très attendu par la population locale qui s’est habituée à l’animation artistique très rythmée et très riche qu’il offre. Les autres localités de la wilaya profitent également de cette manifestation par la programmation de manifestations de danses et de galas artistiques animés par des chanteurs de renom, comme la star montante Zayen, Karim Abranis, Akli Yahiaten, Zahouania, Rabah Asma et une pléiade d’artistes locaux qui profiteront de ce festival pour se faire connaître du large public. La soirée d’hier a été animée par le groupe Joe les Berbères et le maestro Djamel Allam, ainsi que par des troupes venues du Sénégal, du Yémen. Les représentants des wilayas  d’El Bayadh et de Ghardaïa n’étaient pas en reste. Leurs danses exécutées avec brio ont séduit le public qui s’est mû en symbiose avec les différents styles exécutés. Le gala de clôture de cette 7e édition du festival arabo-africain de danses folkloriques sera animé par deux monuments incon- testables de la chanson kabyle, en l’occurrence le poète et compositeur Lounis Aït Menguellet, et la diva Nouara. En plus de l’animation artistique dont profitent les familles tizi-ouzéennes qu’offre ce festival, ce dernier constitue également une véritable bouffée d’oxygène pour les hôtels de la wilaya de Tizi-Ouzou, particulièrement pour ceux de l’intérieur de la wilaya où sont programmées des soirées dans le cadre de cette manifestation. En effet, des hôtels de la wilaya qui affichent complet. Ils sont une quinzaine d’hôtels, publics et privés, à bénéficier d’un véritable plan de charge grâce à cette manifestation culturelle d’une semaine qu’ils ne pourraient réaliser en temps normal, notamment pour les hôtels de la ville des Genêts.
 Bel. Adrar     
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions