mardi 24 octobre 2017 08:46:33

Accueil de la communauté nationale établie à l’étranger : M. Benatallah souligne l'amélioration dans le délai de traitement des passagers au port d'Alger

Le secrétaire d'Etat chargé de la Communauté nationale établie à l'étranger, M. Halim Benatallah, a affirmé hier à Alger que la coordination entre les services du Port d'Alger a permis "une amélioration" dans le délai de traitement des passagers

PUBLIE LE : 27-06-2012 | 0:00
D.R

Le secrétaire d'Etat chargé de la Communauté nationale établie à l'étranger, M. Halim Benatallah, a affirmé hier à Alger que la coordination entre les services du Port d'Alger a permis "une amélioration" dans le délai de traitement des passagers, soulignant "la performance particulière" réalisée par ce pôle portuaire. "Tous les services au niveau du port ont travaillé ensemble, ce qui a permis une amélioration des prestations de service administratif", a indiqué M. Benatallah à la presse, lors d'une visite d'inspection et d'accueil au port  d'Alger des passagers issus de la communauté national établie à l'étranger, en provenance de Marseille. "Au port d'Alger d'ailleurs, le délai de traitement des passagers a été ramené à 2h30, ce qui constitue une performance par rapport à la norme établie et fixé à 3 heures au maximum", s'est-il félicité. "Vous voyez de vous-mêmes, les passagers sont satisfaits des prestations et du délai de traitement", a également souligné M. Halim Benatallah, faisant savoir que ces derniers ont exprimé unanimement leur "satisfaction" quant aux facilitations accordées dans l'accomplissement des formalités de police et de  douanes. M. Benatallah a également constaté que le fait que les passagers qui  transportent moins en moins de bagages avec eux, a permis un traitement plus rapide et une économie de temps. Toutefois, le ministre a ajouté que ces mesures de facilitation en faveur de la communauté nationale établie à l'étranger ne signifie nullement un relâchement de la vigilance."Toutes ces facilitations n'excluent pas la vigilance. Les services  du port d'Alger sont rodés dans leur métier pour relever toutes les éventuelles  infractions", a-t-il précisé. S'agissant du couloir vert, M. Benatallah a relevé que cette mesure  accordée notamment aux familles est une facilité supplémentaire et ne procure pas une immunité ni une protection totale à ces utilisateurs. "Dans le couloir vert les passagers véhiculés passent rapidement. Mais en cas de doute et après contrôle et s'il est établi qu'il y a infraction, le contrevenant paye durement, sinon il pénalise tout le monde", a-t-il indiqué. Quelque 893 passagers et 283 véhicules ont été transportés à bord du bateau Tarik Ibn Ziyad, en provenance de Marseille.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions