samedi 29 avril 2017 12:19:41

Ecole d’application des services de la santé militaire de Sidi Bel-Abbès : Le général Bendjelloul remet les grades et les diplômes aux lauréats

Une cérémonie de sortie de cinq promotions a été organisée hier à l’Ecole d’application des services de la santé militaire (EASSM) de Sidi Bel-Abbès.

PUBLIE LE : 26-06-2012 | 0:00

Une cérémonie de sortie de cinq promotions a été organisée hier à l’Ecole d’application des services de la santé militaire  (EASSM) de Sidi Bel-Abbès. La cérémonie a été présidée par le directeur central des services de la santé militaire, le général Bendjelloul Abdelkader, en présence d’officiers  supérieurs de l’Armée nationale populaire (ANP).  Ces promotions, baptisées du nom du chahid Belhadi Benyamina, concernent  plusieurs spécialités assurées au profit des sous-officiers de l’active appelés  à être affectés en tant qu’infirmiers pluridisciplinaire ou dans l’administration de la santé militaire. Le général Bendjelloul Abdelkader a procédé à la remise des grades et  des diplômes aux lauréats, avant d’inspecter les carrés qui lui rendaient les  honneurs. Les cérémonies de sortie ont été marquées par la prestation de serment par les nouveaux diplômés et la remise de l’emblème national par la promotion sortante à la nouvelle promotion. Le commandant de l’Ecole, le colonel Ghaith Fawzi Zineddine, a abordé  dans son allocution, les grands axes de la formation de cette institution et son rôle dans la préparation des compétences humaines et des qualifications devant contribuer à la réalisation des objectifs de la professionnalisation de l'Armée nationale populaire. Une parade militaire a clos cette cérémonie. L’assistance a apprécié l'organisation du défilé, la synchronisation des mouvements et la discipline sans faille dont ont fait preuve les militaires ayant pris part au défilé. Le chahid Benyamina Belhadi, dont le nom a été donné à cette promotion,  est né en janvier 1936 dans la région de Saïda. A l’âge de vingt ans, il rejoint les rangs de l'Armée de libération nationale (ALN), pour occuper plusieurs responsabilités et prendre part à de nombreuses opérations et batailles contre l’armée coloniale française.  Il tombera au champ d'honneur, les armes à la main, en juillet 1961,  lors de la bataille de Sidi Ameur, dans la banlieue de Saïda.

  • Publié dans :
  • ANP
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions