mercredi 26 septembre 2018 12:41:37

Khedri l’a affirmé : “Le MESRS n’a pas donné d'autorisation pour la création d'un établissement universitaire privé”

Le ministre des Relations avec le Parlement, M. Mahmoud Khedri a affirmé, jeudi à Alger, que le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS) n'a pas donné jusqu'à présent, d'autorisation pour l'ouverture d'un établissement universitaire privé.

PUBLIE LE : 24-09-2010 | 21:00
D.R

Le ministre des Relations avec le Parlement, M. Mahmoud  Khedri a affirmé, jeudi à Alger, que le ministère de l'Enseignement supérieur  et de la Recherche scientifique (MESRS) n'a pas donné jusqu'à présent, d'autorisation  pour l'ouverture d'un établissement universitaire privé. A une question orale d'un membre du Conseil de la nation, M. Khedri  qui répondait au nom du ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Rachid Harraoubia, a indiqué que depuis la promulgation de la loi d'orientation sur l'enseignement supérieur sous sa forme révisée, qui  a consacré un nombre de dispositions liées à l'enseignement supérieur privé,  "aucune convention bilatérale n'a été signée pour l'ouverture d'établissements universitaires privés car le secteur n'a pas reçu de demandes à ce sujet". "Depuis la publication du cahier des charges relatif à la délivrance  d'une autorisation pour la création d'un établissement universitaire privé,  les services concernés n'ont pas reçu de demandes pour la création de ce type d'établissements, à l'exception d'une seule qui ne remplissait pas les conditions  requises", a-t-il souligné.  A une autre question sur les mesures prises pour la promotion des œuvres  sociales universitaires, M. Khedri a précisé que le nombre des résidences universitaires  est passé de 149 en 2000 à 368 en 2010, soit une hausse de 146% en dix ans. Ces résidences accueillent près de 450.000 étudiants soit 42% du total  des étudiants inscrits, a-t-il indiqué. Concernant la restauration, le ministre a affirmé que le nombre des  restaurants universitaires s'élève cette année à 420. Ils sont équipés de matériels  modernes et sont supervisés par une commission constituée de médecins des résidences  universitaires et de représentants des étudiants, chargée du contrôle de l'hygiène et de la qualité et de l'élaboration du menu hebdomadaire, a-t-il précisé, soulignant  que ces restaurants préparent plus de 1.300.000 repas/jour aux étudiants. Evoquant le transport universitaire, le ministre a dit qu'il compte  4.200 bus, outre le transport ferroviaire. Le secteur a enregistré ces dernières années, une importante baisse  du nombre des doléances liées au transport universitaire, a indiqué le ministre,  soulignant que les problèmes liés au transport "peuvent être réglés par le  dialogue et la concertation entre le secteur et les représentants des étudiants". M. Khedri a rappelé que la première phase du processus de reforme des  œuvres universitaires a été finalisée, à travers le renforcement des capacités  d'hébergement, de restauration et de transport, en préparation aux autres phases  lors desquelles de nouvelles normes seront adoptées sur les moyen et long termes  pour la rationalisation des dépenses et de la gestion. Concernant la qualification universitaire, le ministre chargé des Relations  avec le Parlement a souligné que le conseil scientifique "est l'autorité compétente  pour l'évaluation de la qualité scientifique", ajoutant que la soutenance de la thèse de doctorat nécessite une présentation orale du thème de la thèse et  sa publication dans une revue scientifique. L'évaluation des travaux de recherche repose sur le nombre d'articles  publiés et de leur qualité, sur la base des normes internationales.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions