lundi 24 juillet 2017 15:35:45

Conférence internationale sur les droits des peuples à la résistance : cas du peuple sahraoui : 300 participats dont 120 étrangers à Alger

Quelque 300 participants dont 120 étrangers de tous les continents sont attendus les 25 et 26 septembre prochain à Alger à l’occasion de l’organisation de « La conférence internationale sur le droit des peuples à la résistance : le cas du peuple sahraoui ».

PUBLIE LE : 21-09-2010 | 21:59
D.R

Quelque 300 participants dont 120 étrangers de tous les continents sont attendus les 25 et 26 septembre prochain à Alger à l’occasion de l’organisation de « La conférence internationale sur le droit des peuples à la résistance : le cas du peuple sahraoui ». En outre, les organisateurs annoncent la participation de 70  Sahraouis militants des droits de l’homme venant des territoires occupés pour apporter leurs témoignages sur les transgressions dont sont victimes les sahraouis de la part de l’occupant marocain.
Et en prévision de ce rendez-vous, une conférence de presse a eu lieu hier, au siège du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS), à laquelle a participé, notamment l’ambassadeur de la République arabe sahraouie démocratique (RASD).
D’emblée, le coordinateur de la conférence, en l’occurrence le Dr Saïd Ayachi, insiste sur l’importance de cette rencontre qui coïncide, soulignera-t-il, avec la tenue à New York (USA) de l’Assemblée générale de l’ONU et de l’assemblé, des droits de l’homme à Genève (Suisse) et soutient à cette occasion que cette conférence se propose d’être une « tribune » et un « espace » pour réaffirmer encore une fois le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et lui reconnaître le droit à la résistance devant l’occupant marocain. « Ce sera une excellente opportunité pour dénoncer les violations massives et répétées des droits de l’homme au Sahara occidental », note-t-il devant les journalistes.
A propos des objectifs recherchés à travers l’organisation de la conférence internationale sur le droit des peuples à la résistance : le cas du peuple sahraoui, le Dr Saïd Ayachi parle du soutien à la paix et à la justice au Sahara occidental par l’appui au droit pour le peuple sahraoui à un référendum d’autodétermination, du soutien à la résistance « pacifique » du peuple sahraoui dans les territoires occupés ou encore de rompre « l’embargo » médiatique imposé par l’occupant marocain aux populations sahraouies et mettre fin à la «spoliation » des ressources naturelles.
Ll’ambassadeur sahraoui à Alger estime que cette conférence tombe à point nommé pour apporter un autre soutien moral et politique au peuple sahraoui dans sa lutte pour le recouvrement de son indépendance. « Nous sommes convaincus que le jour de la victoire viendra tôt ou tard », note Brahim Ghali qui considère que le rendez-vous des 25 et 26 septembre devra  être mis à profit pour faire entendre la voix de la résistance sahraouie aux membres du Conseil de sécurité de l’ONU et ceux de l’AG qui seront en conclave à New York. De son côté, le président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui, Mahrez Lamari, indique que la résistance des sahraouis est « légitime » dès lors que l’occupant marocain utilise toutes les formes de la répression et estime que cette conférence constitue l’occasion de « rappeler aux vrais décideurs, notamment l’ONU qu’ils ont failli à leurs engagements de maintenir et de préserver la paix et la sécurité et c’est à la société civile de bouger et de faire pression pour un règlement juste de la question sahraouie ».
S. A. M.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions