dimanche 18 novembre 2018 16:17:56

Lutte contre le tabagisme : L'OMS appelle à faire face à l'ingérence des industriels

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé, pour la 25e Journée internationale sans tabac, célébrée le 31 mai de chaque année

PUBLIE LE : 05-06-2012 | 0:00
D.R

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé, pour la 25e Journée internationale sans tabac, célébrée le 31 mai de chaque année, une campagne contre l'ingérence de l'industrie de ce produit néfaste à la santé publique et qui tue 6 millions de personnes par an, en appelant les dirigeants du monde entier à renforcer leur vigilance

L'OMS veut à travers cette initiative qui a pour thème «l'interférence de l'industrie du tabac», mettre l'accent sur la nécessité de dénoncer et de contrecarrer les agissements éhontés et toujours plus agressifs de l'industrie du tabac visant à saper la convention-cadre de l'organisation pour la lutte anti-tabac, en raison de la sérieuse menace que ses membres font peser sur la santé public. «Ces dernières années, les multinationales du secteur ont intenté sans vergogne des poursuites judiciaires contre les gouvernements qui se sont mis en première ligne de guerre contre le tabac. L'industrie de tabac sort de l'ombre et va dans les tribunaux», explique le directeur général de l'OMS.
L'OMS révèle que 6 millions de personnes sont tuées chaque année, dont cinq millions sont des consommateurs ou d'anciens consommateurs, et plus de 600.000 non-fumeurs, involontairement exposés à la fumée. L'organisation souligne en outre que le monde compte plus d'un milliard de fumeurs. Près de 80 % d'entre eux vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, là où la charge de morbidité et de mortalité liée au tabac est la plus lourde. Ces chiffres préoccupants, ont conduit l'organisation à inciter les pays concernés par l'industrie du tabac à prendre des mesures de lutte contre le tabac et élaborer des stratégies afin qu'ils puissent les mettre en oeuvre pour diminuer ce taux de morbidité lié au tabac.
La publicité encourage la consommation
En Afrique, le parrainage et la publicité directe et indirecte sur le tabac se développent sous toutes leurs formes, avec une prolifération de messages publicitaires ciblant les populations africaines jeunes, a indiqué le Pr Hamdi Cherif, spécialiste en épidémiologie au CHU Abdennour-Saadna de Sétif. La publicité a encouragé la consommation des différents types de tabac en Afrique qui compte 29 % de fumeurs et 4 % de fumeuses.
Dans les pays du Golfe, Dubaï à titre d'exemple impose graduellement depuis 2008, une interdiction de fumer stricte dans les lieux publics, les hôpitaux, les centres commerciaux ou encore les halls d'hôtel. Allumer une cigarette dans les réseaux de transport public de l'Autorité des routes et transports de Dubaï, par exemple, expose à une amende de 200 dirhams (55 dollars). En Asie, la Chine, plus grand pays producteur et consommateur de tabac dans le monde, a publié mercredi un rapport sur les dangers du tabagisme pour la santé, avertissant que plus de 3 millions de Chinois mourraient chaque année de maladies liées au tabagisme d'ici 2050 si l'on ne prenait pas de mesures. Une démarche appréciée par l'Organisation mondiale de la santé qui exhorte les autorités chinoises à prendre davantage de mesures de lutte contre le tabac. Le rapport devrait être traité dans le contexte du 12e Plan quinquennal (2011-2015) approuvé l'an dernier et qui appelle à intégrer les espaces publics non-fumeur dans le cadre de l'objectif national visant à augmenter l'espérance de vie de la population, a indiqué un communiqué de l'OMS. La Chine compte plus de 300 millions de fumeurs et 740 millions de personnes exposées au tabagisme passif, indique le rapport du ministère chinois de la Santé.
En Europe, à la veille de la Journée mondiale sans tabac, la Commission européenne a publié une étude qui souligne qu'une majorité d'Européens est favorable à un renforcement des mesures de lutte contre le tabac, notamment en rendant les paquets de cigarettes moins visibles et attrayants. En moyenne, 60 % d'Européens se montrent favorables à «des mesures visant à rendre le tabac moins visible et attrayant, telles que garder les produits du tabac hors de vue dans les magasins ou limiter de couleurs d'arôme attrayants». En mars 2012, 28 % des Européens de plus de 15 ans fumaient tandis que 21 % avaient cessé et que 51 % n'avaient jamais fumé. En outre, la ligue contre le cancer a, quant à elle, dénoncé la valorisation du tabagisme dans les films français en publiant une enquête sur 80 % films, notant qu'«environ 80% des 180 films visionnés présentent des situations avec une représentation du tabac. Les mises en scène regroupent tant du tabagisme que les objets tel que les briquets, cendriers et paquets de cigarette». «La présence et la valorisation du tabagisme dans le cinéma ‘permettent aux industriels’ de séduire les victimes de demain, plus particulièrement les femmes et les plus jeunes». Le tabac tue chaque année 20.000 personnes en Belgique, dont 4.600 de maladies cardiovasculaires, 3.300 de maladies broncho-pulmonaires et 8.400 de cancer, selon la Fondation contre le cancer du royaume. L'industrie du tabac en Belgique fait un chiffre d'affaires annuel de plus de 600 millions d'euros, alors que la part du tabac dans le budget des ménages belges ne cesse de diminuer, malgré la hausse des prix du tabac.
La Journée mondiale contre la tabac, célébrée chaque année le 31 mai, est axée autour des dangers du tabac pour la santé et de l'action antitabac de l'OMS. Le tabagisme est actuellement la deuxième cause de mortalité au niveau mondial. Il est la plus importante épidémie évitable que doit affronter la communauté sanitaire. L'Assemblée mondiale de la Santé a institué la Journée mondiale sans tabac en 1987 pour faire mieux connaître, partout dans le monde, l'épidémie de tabagisme et ses effets mortels. Elle donne l'occasion de faire passer certains messages spécifiques relatifs à la lutte antitabac ainsi que de susciter l'adhésion à la convention-cadre de l'OMS.


Création de 12 clubs de santé pour diffuser la culture anti-tabac à Oran

Douze clubs de santé ont été créés à Oran dans le cadre de la stratégie de lutte contre le tabagisme, a révélé jeudi un membre d'une équipe médicale chargée de l'information, de la communication et de l'éducation (IEC) au sein d'un établissement public de santé de proximité (EPSP) d'Es-Seddikia. «Ces douze clubs de santé, composés de 15 élèves chacun, ont été formés pour sensibiliser les jeunes sur les dangers du tabac, la toxicomanie, la drogue, l'hygiène du milieu et le secourisme», a indiqué le Dr Souhila Boughrassa, dans une évaluation faite sur les actions entreprises contre le tabagisme en milieu scolaire par l'équipe IEC de cet EPSP, lors d'une rencontre organisée au CHUO, à l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, placée sous le thème «L'interférence de l'industrie du Tabac». Quelque 28.033 élèves des trois paliers ont été touchés par ces actions de sensibilisation, depuis l'année 2003 (date de création des premiers clubs de santé anti-tabac) à 2011, selon une démarche «jeune pour jeune», au niveau des établissements scolaires, des lieux publics et autres, a ajouté l'intervenante, estimant que «la stratégie de lutte contre le tabagisme repose sur l’information des jeunes, pour qu’ils ne cèdent pas aux tentations de fumer». Le chef de service de pneumologie du CHU Oran, le Pr Yahia Berrabah a rappelé que le taux de consommation du tabac est de 15 % chez les personnes âgées de 15 ans et de 27 % chez les hommes et de 2,5 %. L'intervenant a mis l'accent sur la nécessité de «contrecarrer les offensives de plus en plus agressives de l'industrie du tabac», avant de plaider pour l'application de la réglementation antitabac dans les lieux publics. Plusieurs thèmes traitant du «tabac et le cancer», «le sevrage tabagique», «l'asthme et le tabac», «le tabagisme passif dans les lieux publics» ont été abordés durant cette rencontre marquée par des activités d'information, d'éducation et de communication sur les effets néfastes du tabac, notamment au niveau des EPSP de Boutlélis, d'Aïn El Turck et de Oued Tlélat.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions