samedi 11 juillet 2020 00:28:53

Atelier régional sur la dégradation des terres et la sécheresse : Le rôle des médias africains souligné

L’expérience algérienne dans la lutte contre la désertification : Un modèle à adopter

PUBLIE LE : 30-05-2012 | 0:00
Ph : Nesrine

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Rachid Benaïssa, a souligné hier le rôle des médias dans la mobilisation des populations pour la lutte contre la désertification, la sécheresse et la dégradation des terres.

«C’est à nos médias qu’il incombe d’expliquer la nature de ces phénomènes et les enjeux qu’ils recouvrent ainsi que les stratégies de lutte assimilées», a estimé le ministre, qui intervenait à l’ouverture des travaux de l’atelier régional d’information sur la dégradation des terres au profit des médias africains, organisé du 29 au 31 mai à Alger.  Il a ainsi indiqué que l’organisation de cet atelier vise à informer les journalistes africains sur la lutte menée par notre continent contre ces phénomènes. Cet atelier contribue également,  a ajouté le ministre, à «élever le traitement de la problématique de la lutte contre la désertification au même niveau d’intérêt mondial accordé à la diversité biologique et à la question du changement climatique». A ce titre, le ministre, a appelé la communauté internationale à accorder plus d’intérêt à la Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification  (CNULCD). «L’intérêt mondial autour de la CNULCD doit être ramené, au moins, au même niveau que les autres conventions de Rio issues du Sommet de la Terre en  1992 au Brésil», a précisé M. Benaissa. Il a estimé que ces phénomènes ne peuvent être traités que dans un cadre na       tional et international intégré, permettant une mutualisation optimale des moyens, et une mise en synergie des efforts de l’ensemble des parties prenantes. De son côté, le secrétaire exécutif de la Convention des Nations unies pour la lutte contre la désertification, M. Luc Gnacadja, a plaidé  pour un accord international, en fixant des objectifs communs de développement  durable.  «Nous encourageons la communauté internationale à trouver un accord  sur les objectifs quantifiés visant à mieux évaluer au niveau mondial l’impact  de la désertification et la dégradation des terres», a-t-il expliqué, soulignant que «les pays ne pourront correctement lutter contre ces phénomènes que lorsque les décideurs nationaux pourront aussi mesurer les coûts de la désertification et la dégradation des terres». Le secrétariat de la CNULCD appelle ainsi la communauté internationale  à trouver un accord pour atteindre «un taux nul» de dégradation des terres d’ici à 2030, selon             M. Gnacadja. «D’ici à 2030, la demande en nourriture augmentera de 50% et celle de l’énergie et de l’eau de 40%, et nous ne pourrons répondre à ces besoins sans arrêter cette dégradation», a affirmé M. Gnacadja,  ajoutant qu’«en prévenant de la dégradation que nous pourrons faire face aux défis des changements climatiques, de la croissance démographique, de la réduction de la pauvreté et de la sécurité alimentaire».  M. Gnacadja a précisé que 12 millions d’hectares de terres productives étaient perdus chaque année, soit l’équivalent d’un potentiel de production de 20 milliards de tonnes de céréales. Selon lui, l’utilisation durable des terres par tous et pour tous est un impératif et la pierre angulaire d’une économie verte favorisant le développement durable et la lutte contre la pauvreté.
Salima Ettouahria

------------------------------

M. Mehal appelle à une initiative mondiale
Le ministre de la Communication,   M. Nacer Mehal, a appelé hier à Alger à une initiative mondiale visant à conjuguer les efforts dans le domaine de l'information et de la communication en matière de lutte contre les risques environnementaux, notamment la désertification et la dégradation des terres. «Les pays du Nord et du Sud doivent organiser leurs efforts dans le domaine de l'information et de la communication dans le cadre d'une initiative mondiale, afin de lutter efficacement contre les risques environnementaux qui menacent la planète», a expliqué M. Mehal lors de l'ate- lier régional d'information sur la dégradation des terres, la désertification et la sécheresse. Le ministre a mis en exergue l'importance de la communication dans la vulgarisation des πconnaissances et la compréhension des enjeux environnementaux, ainsi que la mobilisation des populations contre les menaces qui pèsent sur la planète.

--------------------------------

L’expérience algérienne dans la lutte contre la désertification
Un modèle à adopter
«L’Algérie est un pays modèle dans l’intégration de la lutte contre la désertification et la dégradation des terres dans une politique globale de développement, un modèle que l’UNCDD incite les pays du monde à adopter». C’est ce qu’a  indiqué le secrétaire exécutif l’UNCDD, M. Gnacadja, lors d’une conférence de presse en marge de l’atelier régional d’information sur la dégradation des terres, la désertification et la sécheresse. «L’Algérie a intégré dans sa démarche globale de lutte contre la désertification, la sécheresse et la dégradation des terres plusieurs problématiques liées à l’environnement», a-t-il dit, ajoutant que cette démarche est accompagnée d’outils de suivi et d’évaluation». «Cette expérience algérienne doit être valorisée par les médias internationaux», lesquels jouent un rôle «important» dans la compréhension de ces enjeux, a-t-il considéré. Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Rachid Benaissa, a, de son côté, souligné que l’Algérie avait pris «très tôt» conscience de ce phénomène. Il a rappelé à ce titre, les différents chantiers lancés dans ce sens depuis l’indépendance du pays en 1962, précisant que l’Algérie a acquis en cinquante ans une expérience certaine, riche et diversifiée. «Les efforts déployés par l’Algérie dans ce domaine se conjuguent dans le cadre de la politique de renouveau agricole et rural mise en œuvre depuis 2009», a-t-il ajouté.
S. E.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions