mardi 18 septembre 2018 23:25:20

M. Henry S. Ensher, ambassadeur US en Algérie : “Christopher Ross a toujours le soutien des États-Unis”

L’envoyé personnel du secrétaire général de l’Onu pour le Sahara occidental, M. Christopher Ross, désigné à ce poste en janvier 2009, a «toujours» le soutien des Etats-Unis, a affirmé hier à Alger l’ambassadeur américain, M. Henry S. Ensher.

PUBLIE LE : 22-05-2012 | 0:00
D.R

L’envoyé personnel du secrétaire général de l’Onu pour le Sahara occidental, M. Christopher Ross, désigné à ce poste en janvier 2009, a «toujours» le soutien des Etats-Unis, a affirmé hier à Alger l’ambassadeur américain, M. Henry S. Ensher. M. Ensher s’exprimait lors d’une conférence de presse conjointe avec le directeur général de la compagnie Coca-Cola pour la région Afrique du Nord, M. Geert Broos, à l’occasion du lancement de bourses d’études au profit de 100 étudiants de la région Middle East North Africa (MENA), dont 10 Algériens font partie du groupe.  Pour rappel, le Maroc a décidé jeudi de retirer sa confiance à M. Ross, lui reprochant de «s’écarter» des grandes lignes qui ont été tracées par les négociations dans le Conseil de sécurité. Une campagne médiatique a été menée par la presse marocaine contre Ross lui reprochant d’être derrière le rapport du SG de l’Onu présenté au Conseil de sécurité qui a réaffirmé, dans sa résolution 2204, la solution permettant «l’autodétermination du peuple sahraoui», tout en insistant sur la nécessité d’une «totale liberté» de mouvement de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso). Adoptée à l’unanimité, le 24 avril dernier, la résolution 2204 a souligné que le Conseil de sécurité «appelle les parties (Front Polisario et Maroc) à poursuivre les négociations sous les auspices du secrétaire général de l’Onu, sans conditions préalables et de bonne foi, en vue de parvenir à une solution juste, durable et mutuellement acceptable, qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental dans le contexte d’accords conformes avec les buts et principes de la Charte des Nations unies». Cette résolution, qui a prolongé d’une année le mandat de la Minurso, a également exigé des autorités d’occupation marocaines «d’améliorer la situation des droits de l’homme» dans ces territoires. M. Martin Nesirky, porte-parole du secrétaire général de l’ONU, a indiqué, après l’annonce de la décision du Maroc, que M. Ban Ki-moon avait «pleinement confiance» en son envoyé personnel pour le Sahara occidental.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions