mercredi 22 novembre 2017 12:10:57

Aviation - Bombardier : Le 3e constructeur mondial à la conquête du marché algérien

Bombardier balise une piste pour servir les destinations intérieures des pays et maîtriser ses plans de vol...

PUBLIE LE : 04-07-2010 | 17:57
Voyage au cœur de l’usine de montage de l’avion bombardier à Toronto (Canada)

De notre envoyé spécial Abbès Bellaha

A priori, aucune prétention de concurrencer Boeing ou Airbus, mais une grande ambition pour s’accrocher dans cette industrie aéronautique en choisissant, par exemple, la voie la plus courte, c’est-à-dire le moyen courrier comme pour signifier l’option de l’efficacité dans le développement de la technologie et l’adaptation d’un moyen de transport aux exigences d’une clientèle.
Bombardier, ce troisième constructeur aéronautique mondial, plane en toute assurance ces derniers temps et semble bien s’accommoder avec la vitesse de ses nouveaux appareils dont l’appellation série “Q” de l’expression “Quiet”, c’est-à-dire silencieux, résume toute la réussite. Encore, une lettre évoquant également le confort, la sérénité, la direction et la préservation d’un environnement tant que le processus de fabrication obéit à l’ensemble de ces paramètres.
Ce système “Quiet” offre la cabine passagers la plus silencieuse et la plus dénuée de vibration de n’importe quel appareil à hélices et les sondages indépendants tenus ont révélé que de tels appareils demeurent considérablement plus confortables que les autres à turbo propulsion ou certains à réaction. Pour ce faire, les cadres de Bombardier sont catégoriques et restent persuadés de la fiabilité de ces nouveaux produits, aujourd’hui très sollicités dans tous les continents de par leur performance.
On insiste avec fierté sur les performances des nouveaux équipements au niveau de l’encadrement de ce grand constructeur qui, au gré de cette visite sur les lieux, n’ont pas manqué d’exhiber leur savoir-faire et d’exprimer surtout leur ambition quant à la conquête du marché mondial. Et par l’Afrique, il faut entendre surtout l’Algérie après la finalisation de contrats avec Tassili Airlines (TAL) portant sur l’acquisition de huit appareils régionaux d cette série Se. 4 avions de type Q400 et quatre autre de type Q200, des appareils de 47 places d’une vitesse de croisière maximale de 667 km/h à même d’atteindre une altitude de 7.620 mètres.
Après étude d’ailleurs, les responsables de Tassili sont satisfaits de par la perception d’une meilleure adaptation de ces appareils dans leur catégorie aux conditions prévalant en Algérie. C’est d’ailleurs cette satisfaction qui motive le constructeur aéronautique canadien à s’intéresser davantage à toute compagnie en phase d’extension et de mutation avec évidemment des perspectives ambitieuses d’augmentation de la flotte et d’assurance de transport à un million de passagers.
De telles données ne laissent guère indifférents les gestionnaires de Bombardier, déterminés à imposer leur vision des choses et à accompagner notre compagnie dans son œuvre. Pas mois d’une dizaine de communications ont été données lors de ce séjour sur Bombardier Aéronautique avec les engouements de taille sur les capacités du constructeur et les performances de ses produits.
Avec un effectif dépassant les 27.900 employés dans le monde, puisqu’il est représenté par au moins quatre sites manufacturiers se trouvant à Toronto, Montréal, Wichita (Kansas), Belfast (Irlande du Nord) et au Querataro au Mexique, Bombardier Aéronautique est considéré comme un chef de file mondial dans la conception, la prestation et la fabrication de produits et services aéronautiques novateurs, destinés aux marchés des avions d’affaires, régionaux et amphibies, avec un capital expérience dépassant les 250 ans. Faut-il aussi ajouter que 24 nouveaux avions depuis 1989 ont été réalisés, ce qui dénote cet esprit de recherche et ce sens de l’entreprise des cadres soucieux d’un développement et d’un épanouissement de l’entreprise.
Les Stephane Lizotte, Philippe King, Benjamin Boehm, Philippe Poutssen, Robert Renneret, Marc  Duchesne, John Armone et autres exhibent avec fierté une situation financière des plus florissantes avec un revenu de 1,8 milliard de dollars américains pour le premier trimestre 2008, un revenu de 9,7 milliards pour l’exercice de l’année, alors que le carnet de commandes atteint en avril les 24,1 milliards de dollars.
En termes physiques, ce premier trimestre s’est traduit par la livraison de 87 avions, dont 58 d’affaires, 28 commerciaux et 1 amphibie. Cette santé financière a amené le conseil d’administration à développer la gamme et à promouvoir la gamme de C series aux sociétés aériennes.
Des équipements qui intègrent la plus récente technologie disponible pour générer les améliorations et matière d’économie, de performance et de confort exigées par les partenaires et dont l’entrée en service, prévue en 2013, des avions de 100 et 150 places avec tout le support technique qu’assure Bombardier.
Un capital expérience, un esprit de recherche d’une équipe et une volonté d’entreprendre une troisième voie jugée la plus courte, Bombardier balise une piste pour servir les destinations intérieures des pays et maîtriser ses plans de vol...
A. Bellaha

Le sens de l’hospitalité de Stephane Lizotte
Stephane Lizotte, le directeur du département Africa International Sales, s’est vraiment distingué par cette amabilité et cette hospitalité évoquant curieusement l’esprit méditerranéen. Il ne s’est guère empêché pour inviter les journalistes à un dîner hors du commun, non pas seulement qu’il soit copieux mais du fait du site choisi. La tour “Canada National”, un restaurant pivotant pour observer tout le mouvement de Toronto.
On vous invitera à un couscous, lui répliquera un confrère en signe de reconnaissance et de gratitude. 

L’admiration pour l’équipement de la Radio  nationale
En recueillant les impressions des cadres de Bombardier à l’aide d’un enregistreur  sophistiqué et très performant (marque Nagra), le journaliste de la Chaîne III fut envahi par les questions de ses interlocuteurs sur cet équipement. Comme quoi, on ne lésine pas sur les moyens pour le développement de la communication en Algérie.
C’était un moyen de s’étaler également sur la presse nationale et le pas franchi en matière de liberté d’expression.

Tassili Airlines
Le premier acquéreur d’appareil Bombardier
Les responsables de Tassili Airlines se sont mobilisés pour la mission de la délégation des journalistes en exprimant une certaine disponibilité et en fournissant tous les détails sur les contrats signés. Une réunion de coordination et d’évaluation a été tenue la veille.
C’est dire tout le sens du marketing observé par cette compagnie, soucieuse de favoriser les moyens de transport aérien de moyen et petit courrier.

Houda Rouabah (journaliste de l’ENTV)
L’efficacité dans la discrétion...
Trop discrète durant tout le long de la mission mais efficace dans la perception et le traitement des informations, la journaliste de l’ENTV, Houda Rouabah, fut vraiment à la hauteur pour susciter l’admiration. Connaissant parfaitement les lieux pour avoir séjourné pendant des années en famille, notre consœur a été d’une grande utilité pour notre mission. Et même au plan professionnel, elle a eu l’idée d’interroger l’ensemble des cadres de Bombardier particulièrement ceux provenant de pays étrangers comme pour relever le caractère de diversité du Canada.
Toute notre reconnaissance Houda...

L’accompagnateur allemand Clemens Bollinger :
Disponibilité et rationalité...
Disponibilité et rationalité, des sentiments forts sont relevés du comportement de l’accompagnateur allemand, Clemens Bollinger qui s’est dépensé sans compter pour faciliter la tâche de la délégation des journalistes. Notre guide demeure un interlocuteur de taille de Bombardier pour s’occuper de ses intérêts en Europe. Toujours est-il, notre ami a laissé une très bonne impression au sein de l’équipe...
Tout bonnement, la correction allemande.

5 “B” chez Bombardier
Curieusement, les noms de la délégation de journalistes composée à l’occasion commencent tous par la lettre B ce qui a fait dire à un cadre du constructeur aéronautique canadien, 5 “B” chez Bombardier… c’a était une belle entrée en matière pour favoriser une communication et développer les échanges...

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions