samedi 19 aot 2017 06:23:03

M. Amar Ghoul dans la wilaya de Tipasa : Désengorger les villes côtières

Le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, a effectué hier une visite de travail dans la wilaya de Tipasa, où il a procédé à l’ouverture à la circulation du tronçon Tipasa-Nador de la voie express Bousmaïl-Hadjout. Il a également inspecté une trémie dans la commune de Bousmaïl.

PUBLIE LE : 17-05-2012 | 0:00
D.R

Amar Ghoul, qui était accompagné de cadres de son ministère, du wali de Tipasa et de   l’ambassadeur de Chine  à Alger, a inspecté également  le projet de réalisation de la voie express Bousmaïl-Cherchell sur 48 km. Ce projet est destiné à assurer la continuité de l’axe autoroutier d’Alger vers Tipasa, à  désengorger les villes côtières, notamment  Bousmaïl, Khemisti, Bouharoun, Ait Tagourait et Tipasa, à atténuer le trafic sur les  routes  nationales  11 et  67 et à assurer le confort et la sécurité des usagers de la route. Ce projet est pris en charge par une entreprise chinoise, la  CSCEC Ltd. Le montant du marché est de 22.389.455.933.DA, et les délais de réalisation sont  de  31, 5 mois. Concernant l’état d’avancement des travaux, il est de 24 km pour la section E1, 12 km pour la section E2 et de 16 km pour la section E3. Le taux d’avancement global est de 91%. La mise en service de la voie express Tipasa-Nador qu’il a inaugurée assure une sécurité et un confort pour les usagers et permet d’atténuer davantage le trafic sur les villes côtières  jusqu’à Tipasa. Le ministre des Travaux publics a indiqué que les travaux rentrent dans le cadre d’un schéma national d’aménagement du territoire et de développement durable qui s’étale de  2005 à 2030. Il  n’a pas manqué de revenir sur la nécessité de veiller sur le rythme des travaux, la qualité de l’œuvre, le respect des délais inscrits dans les contrats. Il s’agit aussi de tirer profit de l’expertise  et de la compétence de notre partenariat avec les firmes étrangères, de faire acquérir à notre main-d’œuvre locale toute
l’expérience indispensable. C’est un de nos objectifs les plus clairement affichés, a-t-il  affirmé. « Nous sommes particulièrement  rigoureux sur les délais et la qualité du travail fourni par toutes les entreprises avec lesquelles nous traitons. Nous ne tolérons ni n’acceptons  aucun manquement  à cet égard. Nous avons des inspections et des cadres sur le terrain qui veillent sur cela.  L’Agence nationale des autoroutes et la commission des marchés publics se chargent de faire respecter les contrats conclus avec nos partenaires et de sanctionner les retards injustifiés. « Chaque retard dans les délais ou négligence dans le travail  est passible de mesures coercitives et fera l’objet de  sanctions sévères. Nous ne ferons aucune distinction entre les entreprises nationales et les étrangères, publiques ou privées. »  M. Amar Ghoul s’est montré rassurant au sujet  des avoirs des entreprises prestataires de services.  Il a donné la garantie que chaque entreprise aura son dû, à condition de respecter les clauses du contrat.  Saisissant l’occasion qui lui est offerte, Amar Ghoul a aussi insisté sur le rôle des médias concernant la sensibilisation de la population sur les règles de sécurité routière, sur le sens à donner à la notion d’utilité publique  qui doit supplanter les intérêts individuels. « Il faut éliminer le désordre qui prévaut dans la pose de ralentisseurs à l’emporte-pièce. Les amortisseurs sont soumis à un décret qui ne peut  être appliqué que par autorisation du   wali et ce, en cas de nécessité. Mais cette exception est devenue une  règle chez nous.»                               
M. B.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions