vendredi 20 octobre 2017 04:21:32

Forum Asie-Arabe sur l’énergie durable : Poser les jalons scientifiques pour une utilisation du solaire

Sous le parrainage du président de la république, la 2e édition du Forum Asie-Arabe sur l’énergie durable à démarré hier à l’université des sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf d’ Oran.

PUBLIE LE : 16-05-2012 | 0:00
D.R

Sous le parrainage du président  de la république,   la 2e édition du Forum Asie-Arabe sur l’énergie durable à démarré hier à l’université des sciences et de la technologie Mohamed Boudiaf d’ Oran.

De l’ensemble des énergies durables qu’offre la nature, le solaire sera au centre des travaux de cette rencontre a laquelle participent de  nombreux experts japonais ,arabes aux côtés ,bien évidemment, de leurs collègues et confrères algériens.
 Comme nous l’avons déjà annoncé dans une livraison précédente, Deux autres rencontres se tiennent simultanément avec ce forum: Un  workshop international sur le programme algéro-japonais Sahara Solar Breeder" au cours duquel sera évalué le projet de la  ferme solaire prévue à  Saida  et un  symposium académique Algérie-Japon. Des personnalités de marque du pays hôte  et du Japon ont assisté aux débuts des travaux ;preuve que cette manifestation ,certes scientifique, est également l’expression de l’existence d’une profonde et ancienne amitié algero –nippone qui s’est développée , au fur et à mesure, pour se traduire sur différents plans y compris scientifiques, technologiques et économiques.
Le directeur général de la division Asie aux ministère algérien  des affaires étrangères présent hier a, fort judicieusement, rappelé que l’amitié qui unit les deux pays n’est pas récente mais plonge ses racines  loin dans l’histoire. En 1958  quand des parlementaires japonais  ont établi un premier contact avec le FLN, contact suivis rapidement par la naissance d’une association d’amitié entre les deux peuples et l’ouverture d’un bureau de représentation du FLN à Tokyo en 1959.

Anticiper la transition vers le solaire
Le Japon est l’un un des principaux partenaires économiques de l’Algérie en Asie. Il faut remarquer, en effet, que la structure économique et l’assise technologique des deux pays favorisent une complémentarité « idéale » .  Une disponibilité de ressources humaines hautement qualifiées, des capacités financières qui facilitent  l’investissement sur le marché algérien, un potentiel  énergétique, un marché pouvant absorber divers biens et services. … le volume des échanges commerciaux entre les deux pays de 2,6 millions de dollars en 1962  a été multiplié par plus de cent de nos jours.   . En janvier de cette année, Le ministre de l’Energie et des Mines, M. Youcef Yousfi, a reçu le vice ministre parlementaire au ministère japonais des Affaires étrangères pour impulser la  coopération algéro-japonaise dans les domaines des hydrocarbures, de l’énergie et des mines ,la pétrochimie, les énergies renouvelables et la fabrication localement des équipements entrant dans l’industrie des hydrocarbures et des énergies renouvelables… C’est dire la richesse et la densité des relations entre les deux pays .
Egalement présent au forum hier à Oran ,  Son Excellence l’ambassadeur du Japon accrédité en Algérie, Tsukasa Kawada. Ce diplomate  a placé cette manifestation sur le plan d’une amitié permanente entre les deux pays. Une amitié qui s’est renforcée  au fil du temps s’enrichissant de nouveaux cadres de coopération et partenariat dans de nombreux domaines socio économiques. Ce forum est l’expression parfaite de cette longue, riche et fructueuse amitié a-t-il dit .  Concernant la problématique des énergies renouvelables, l’ambassadeur est revenu sur la série d'accidents majeurs qui a affecté   les centrales nucléaires de Fukushima  et imposé à la conscience du monde une nouvelle option dans l’utilisation de l’énergie Avec l’arrêt de  Hokkaido 3, le Japon a désormais désactivé 54 réacteurs nucléaires  .Depuis une semaine aucun foyer japonais ne s’éclaire a l’électricité nucléaire.  Le Japon n'est pas le seul pays à tourner le dos au nucléaire : l'Allemagne, la Belgique et la Suisse ont annoncé la fermeture de centrales. D'autres pays, comme la Chine et la France, ont reporté des  projets de construction de nouvelles centrales. Place aux  énergies propres,  vertes, renouvelables.

L’avenir commence à Saida
L’Algérie a heureusement pris conscience que son territoire recèle à la surface du sol un potentiel énergétique « infini »  par comparaison au  réservoir pétrolier et gazier du sous sol.
Le projet de la  ferme solaire expérimentale lancé au début de l’année dernière à Saida est une première étape qui s’intègre dans un vaste   programme dont la première action sera d’acheminer, à l’échéance 2015, de l’énergie solaire du Sud vers la région Nord du pays en vue d’alimenter les stations de dessalement de l’eau de mer. Vers 2050, la production visée sera  de 100 gigawatts : Un véritable tournant  énergétique pour un pays gazier tel que le notre.  
Cette ferme solaire est l’un des aspects  du  programme de coopération consacré au développement des technologies solaires signé entre l’Algerie et le Japon
Ce projet multilatéral associe un consortium d’universités japonaises (implantées à Tokyo, Hirosaki et à Chubu), l’Institut national de l’informatique, l’Institut national de sciences des matériaux, l’université des sciences et de la technologie d’Oran «Mohamed Boudiaf», l’université de Saïda et le centre de recherche sur l’énergie solaire d’Adrar.
Une coopération qui fait intervenir les instituts et les experts des deux pays.
 L’objectif  est d’installer des panneaux solaires. Cette opération est entièrement financée par la partie japonaise avec une enveloppe budgétaire de 5 millions de dollars.
Un pactole qui servira à doter l’USTO d’un centre de recherches sur les technologies solaires, tandis que l’Unité de recherche d’Adrar et l’Université de Saïda bénéficieront chacune d’une plate-forme technologique pour la construction de cellules photovoltaïques et l’exploitation de l’énergie produite.
M. Koursi

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions