mercredi 21 novembre 2018 09:51:59

Selon l’OMS : Une personne meurt du tabagisme toutes les 6 secondes dans le monde

Les mesures anti-tabac ont évité près de 800.000 morts aux Etats-Unis

PUBLIE LE : 13-05-2012 | 0:00
D.R

Cinq millions de décès sont causés par l'usage du tabac annuellement dans le monde, soit un mort toutes les six secondes, a  indiqué jeudi dernier l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son rapport intitulé Mortalité attribuée au tabac. Même si de nombreuses personnes associent le tabac à des maladies non transmissibles tels que le cancer et les maladies cardiaques et respiratoires, le tabac est  en fait aussi une cause majeure des maladies transmissibles. La tuberculose peut rester dans un état dormant ou latent jusqu'à ce que l'utilisation du tabac  peut activer la maladie, a expliqué M. Al Alwan, le directeur général adjoint de l'OMS en charge des maladies non transmissibles et des maladies mentales lors de la présentation du rapport. Le rapport montre que les régions avec le plus grand nombre de décès liées au tabagisme sont l'Amérique et l'Europe, qui sont également les régions où l'utilisation du tabac a la plus longue histoire. Au niveau mondial, 38% des décès adultes de maladies cardiaques sont attribuables au tabac, et 71% des décès de cancers pulmonaires sont causés par le tabac. A moins que des actions robustes soient prises pour enrayer cette épidémie de tabagisme, un milliard de personnes mourront au cours du siècle, a indiqué  M. Alwan en exhortant tous les pays à mettre en œuvre le CCCT. La Convention cadre sur le contrôle du tabac (CCCT) qui est entré en vigueur en 2005, oblige les pays signataires à limiter la publicité et la promotion pour le tabac, établit un contrôle de la qualité de l'air à l'intérieur des bâtiments et renforce la législation contre le trafic de tabac.

----------------------------------

Les mesures anti-tabac ont évité près de 800.000 morts aux Etats-Unis            
Les mesures anti-tabac prises aux Etats-Unis, comme l'augmentation des impôts sur les cigarettes et la mise en place de campagnes d'information, ont permis d'éviter près de 800.000 morts dues au cancer du poumon de 1975 à 2000, selon une étude publiée mercredi. Si tous les Américains avaient cessé de fumer après le premier avertissement contre les dangers du tabac émis en 1964 par les autorités sanitaires américaines, 2,5 millions de personnes au total ne seraient pas mortes prématurément dans la période de 36 ans qui a suivi, selon les auteurs de cette analyse.     
L'étude, qui a été financée par l'Institut américain du Cancer (NCI),   paraît dans la revue publiée par cet organisme fédéral. Ces chercheurs ont pu reconstituer dans leur modèle la consommation détaillée de cigarettes par des personnes nées entre 1890 et 1970. Ils ont ensuite appliqué un modèle informatique sur la fréquence des cancers  pulmonaires dans ce groupe. "Ces résultats fournissent une bonne illustration des effets dévastateurs du tabac et de l'énorme intérêt de réduire le taux de tabagisme", souligne le Dr Robert Croyle, directeur de la division de contrôle   du cancer au NCI. "Bien que d'importants progrès aient été accomplis contre le tabagisme, on ne peut pas relâcher nos efforts", insiste-t-il dans un communiqué, ajoutant que la poursuite de la lutte contre l'usage du tabac continue à être une des grandes priorités médicales, scientifiques et de santé publique". "Cette étude représente la première tentative de quantifier l'impact des changements concernant le tabagisme sur la mortalité par cancer pulmonaire...", précise le Dr Suresh Moolgavkar du Fred Hutchinson Cancer Research Center à Seattle (Etat de Washington, nord-ouest), le principal auteur.     
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions