mercredi 13 novembre 2019 17:29:04

6e Salon international « électro, automation & energy», du 5 au 8 Mai : L’efficacité énergétique en question

Dans sa sixième édition, cette manifestation, qui coïncide avec le lancement d’un ambitieux programme des énergies renouvelables étalé jusqu’en 2030, se déroulera avec le soutien du ministère de l’Energie et des Mines et la participation des sociétés et filiales placées sous sa tutelle, dont Sonelgaz, NEAL-New Energy Algérie et l'APRUE.

PUBLIE LE : 21-04-2012 | 0:00
D.R

Dans sa sixième édition, cette manifestation, qui coïncide avec le lancement d’un ambitieux programme des énergies renouvelables étalé jusqu’en 2030, se déroulera avec le soutien du ministère de l’Energie et des Mines et la participation des sociétés et filiales placées sous sa tutelle, dont Sonelgaz, NEAL-New Energy Algérie et l'APRUE. Espace indiqué pour s’enquérir des innovations et nouveaux procédés intégrés dans le domaine, le Salon prévoit, en préambule, une série de conférences sur la thématique des énergies renouvelables et sur l'efficacité énergétique, perspective qui devra engager l’Algérie dans la dynamique de l’énergie verte. D’ici 2030, 40% de la production d’électricité destinée à la consommation nationale sera d’origine renouvelable, soit 12.000 MW. Pour atteindre les objectifs tracés, le pays a besoin d’investir jusqu’à 120 milliards de dollars sur l’échéance fixé. Les investissements proviendront  des secteurs public et privé, ainsi que des partenaires étrangers. Aussi, la nouvelle politique prônée sera soutenue par le développement d’une industrie de sous-traitance locale, ce qui devrait permettre de créer environ 100.000 emplois. Le lancement de nombreux projets de réalisation de fermes éoliennes et la mise en œuvre de projets expérimentaux en biomasse et en géothermie sont retenus dans le programme qui prévoit la réalisation, d’ici 2020, d’une soixantaine de centrales solaires photovoltaïques et solaires thermiques, de fermes éoliennes et de centrales hybrides. Sonelgaz, qui a déjà lancé un projet pour développer une centrale hybride (gaz-solaire) à Hassi R’mel d’une capacité de 150 MW et séparément un parc éolien de 10 MW à Adrar, devra achever plusieurs projets inscrits. Des investissements sont prévus pour enclencher le processus entre 2015 et 2030, avec une production d’un volume de 22.000 MW, soit le double de la capacité de production actuelle. Une majeure partie de ces énergies proviendra du gaz naturel ce qui permettra d’économiser environ 600.000 millions de mètres cubes de gaz sur 25 ans. La moitié du gaz économisé sera stocké avec le reste destiné à être exporter, et fera gagner le pays de 200 milliards de dollars supplémentaires au cours de la période.  
D. Akila

 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions