lundi 24 septembre 2018 05:41:55

Une dynamique de croissance durable

L’Algérie est un pays où le développement économique est exceptionnel dans la région. Au cours des dix dernières années, les indicateurs économiques ont affiché des résultats positifs sinon exceptionnels.

PUBLIE LE : 19-04-2012 | 0:00
D.R

L’Algérie est un pays où le développement économique est exceptionnel dans la région. Au cours des dix dernières années, les indicateurs économiques ont affiché des résultats positifs sinon exceptionnels. Le PIB a cru constamment et la croissance de l’emploi s’est élevée à des niveaux appréciables. Sur la question de l’emploi, le FMI relève que le taux de chômage connaitra des baisses consécutives en Algérie : de 10% en 2011, il devra reculer à 9,7% en 2012 et à 9,3% en 2013. Les excellents résultats financiers du pays se sont accompagnés d’un excédent commercial qu’envient même les pays les plus solvables au plan fiscal. Le rebond rapide de l’Algérie lui a également permis d’accumuler d’importantes réserves de changes. Tout aussi surprenant est le taux d’épargne des ménages, qui a permis un financement intérieur des investissements. Une croissance économique robuste, favorisée par les prix élevés des matières premières, a permis d’engranger des recettes fiscales importantes, et après dix ans d’échanges commerciaux intenses, le secteur industriel est plus prospère que jamais. Le FMI prévoit un taux de croissance de 3,1% pour 2012 et de 3,4% en 2013 couplé à des résultats financiers et de commerce extérieur positifs. La balance des comptes courants du pays restera positive pour représenter 10% du PIB en 2012 et 7,9% en 2013.
Quant à l’inflation, le FMI estime qu’elle devrait passer à 5,5% en 2012 et à 4,5% en 2013, contre 4,5 M en 2011. Sur ce dernier indicateur, il est constaté que l’inflation en Algérie est de loin faible par rapport à la moyenne des pays de la région MENA, qui est estimé par le FMI à 9,5% en 2012 et à 8,7% en 2013. De plus, la situation internationale est très favorable à l’Algérie. Mais le paysage économique algérien est plus complexe que ne le laissent penser les principaux indicateurs économiques. Ces prévisions confortent la durabilité à long terme de l’économie, surtout que l’efficacité des investissements publics permet d’enregistrer des résultats tangibles. Et le pays n’est pas tout à fait affecté par la crise économique. Les craintes liées à une menace de la crise s’estompent en 2012.
Ainsi, les doutes sur le plus long terme semblent être écartés, d’autant plus que le pays s’engage sur un programme économique d’ensemble, lui permettant de maintenir sa capacité à créer des richesses et à maintenir sa croissance économique. Les principaux objectifs économiques inscrits au titre de ce programme portent sur la rationalisation des dépenses publiques, et s’attaquer aux questions des services publics. Il est question également de réduire davantage l’exclusion sociale et la pauvreté, qui constituent aussi un problème non résolu auquel il conviendra d’apporter une solution pour pouvoir maintenir une croissance à long terme. Faute d’atteindre ces objectifs, le risque existe de voir se maintenir un taux d’inflation élevé, Cette situation érode l’excédent commercial, affaibit le pouvoir d’achat et pousse à reporter les investissements. Une priorité importante doit être de stimuler les investissements en créant un climat de confiance.
L’Algérie doit rétablir la confiance et mettre en œuvre un programme macroéconomique pour maîtriser l’inflation, préserver l’équilibre fiscal et promouvoir l’investissement, le développement technologique et l’éducation. Ce n’est qu’à ce prix que l’Algérie pourra parvenir à une plus grande égalité sociale et encourager la compétitivité économique. Le contexte macroéconomique, commercial et international actuel est extrêmement favorable à l’Algérie qui bénéficie de ressources naturelles abondantes, de capacités d’entreprise et d’innovation et une main-d’œuvre qualifiée. Mais un engagement collectif global est nécessaire pour profiter de cette opportunité et pour parvenir à un développement inclusif.
Farid B.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions