vendredi 13 dcembre 2019 02:35:12

Le FC lance sa campagne à partir de Blida: Abdelmadjid Menasra sur les pas du cheikh Nahnah

Tout en insistant sur la nécessité d’un changement politique démocratique et pacifique, le leader du Front du changement, M. Abdelmadjid Menasra, a choisi de lancer sa campagne électorale à partir de la demeure du cheikh Mahfoud Nahnah, père spirituel du mouvement.

PUBLIE LE : 16-04-2012 | 0:00
Ph. Nacéra

Tout en insistant sur la nécessité d’un changement politique démocratique et pacifique, le leader du Front du changement,
M. Abdelmadjid Menasra, a choisi de lancer sa campagne électorale à partir de la demeure du cheikh Mahfoud Nahnah, père spirituel du mouvement.


C’est apparemment avec la bénédiction de la famille du défunt Mahfoud Nahnah, que M. Abdelmadjid Menasra, l’un de ses « fils spirituels » a lancé la campagne électorale du Front du changement. Tout en restant mesuré dans son ambition en termes de sièges, ce nouveau parti qui se lance dans la bataille des législatives, dira que ces premières législatives seront une rampe de lancement pour ce nouveau parti qui se revendique de l’héritage de Nahnah. Aussi, c’est à son domicile de la cité Naïmi à Blida, où il s’est rendu hier matin, qu’il a été chaleureusement accueilli par la famille du défunt. Et c’est dans le salon du défunt, dont les portraits ornaient ostensiblement les recoins, que l’ancien cadre du MSP a expliqué dans un bref discours, les grandes lignes de la vision de son tout nouveau parti. « Nous voulons un changement par la voie de la paix, par les urnes, en commençant par un changement en profondeur de la Constitution », a-t-il soutenu. Ce dernier a affirmé que les prochaines élections législatives « permettront de consacrer davantage de libertés et d'opérer le changement escompté par toutes les franges de la société ». Dans son discours, il a réitéré son appel quant à la nécessité d’instaurer des institutions fortes et une APN véritablement indépendante usant de ses prérogatives de contrôle de l’exécutif. Quant à la nouvelle Constitution, celle-ci renforcera ce caractère de république parlementaire, avec, soulignera-t-il, comme principe fondateur l’islam et la langue arabe. Répondant aux accusations qui lui ont été lancées d’une manière insidieuse par plusieurs personnalités politiques, selon lesquelles, les partis de mouvance islamiste reçoivent des aides financières de la part de pays étrangers, M. Menasra affirmera : « Nous disons à ces gens qu’ils n’ont pas le droit de nous accuser, et s’ils ont des preuves, ils doivent les présenter à la justice habituée à ce genre d’enquête », a-t-il tonné avant d’ajouter : « A propos de notre parti, nous n’avons reçu aucune aide de la part d’aucune personne, notre parti est financé par ses sympathisants et adhérents », précisera-t-il. Évoquant son programme, M. Menasra annonce que celui-ci est axé sur cinq grands points touchant à la vie quotidienne du citoyen et qui se résument justement en cinq éléments prioritaires, à savoir, la « liberté, justice, santé, éducation et développement », souligne-t-il.
Sihem Oubraham

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions