dimanche 23 septembre 2018 02:42:47

Législatives 2012 : Echos de campagne

Le jour j tant attendu est arrivé et la mise en place de tous les supports pédagogiques avec : les affiches sont là placardées un peu partout, bien qu’il manque encore çà et là les portraits des candidats.

PUBLIE LE : 16-04-2012 | 0:00
D.R

C’est la faute... à la pluie
Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la capitale ont quelque peu perturbé le programme des partis concocté pour le premier jour de la campagne électorale.     
En effet, les panneaux d’affichage sont restés vides. Les 38 panneaux réservés à l’affichage des portraits des candidats aux législatives étaient, hier, toujours en stand by. Comme quoi, la pluie réserve souvent de mauvaises surprises.

Alger : 38 partis pour 37 sièges
nLe nombre de listes des partis dans la wilaya d'Alger est de 38. Ils seront en lice pour 37 sièges au Parlement. La  grande absente dans le scrutin du 10 mai est la liste des indépendants. Il faut savoir que la wilaya d'Alger a réservé 1.490 espaces destinés à l'affichage des listes électorales et 80 salles publiques consacrées aux meetings. Pour le jour j, la wilaya d'Alger a mis en place 4.886 bureaux de vote et 617 centres de vote supervisés par plus de 36.000 agents. Quant au  corps électoral, il se compose de 1.811.701 électeurs. Un chiffre retenu à l'issue de la révision exceptionnelle des listes électorales.

Bordj Bou-Arréridj : 971 meetings au programme
Les 45 listes électorales qui se disputent les faveurs des électeurs de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj doivent organiser 971 meetings. Ces rencontres prévues au chef-lieu, mais aussi dans les 34 communes, doivent permettre aux têtes de liste, leurs représentants et même les responsables des partis auxquels ils appartiennent de présenter les grands axes des programmes de ces derniers, ainsi que les promesses électorales.
La majeure partie de ces meetings doivent avoir lieu dans les communes avec 748 rencontres, à raison de 22 par APC. Le chef-lieu doit accueillir à lui seul 223 rencontres, soit 10 fois plus que les autres communes. La ville de Bordj Bou-Arréridj est prévue également pour les grands meetings puisque la plupart des responsables de parti ont choisi de s’y rendre.
F. D.

Ghardaïa :
39 listes de candidature en compétition  
Trente-neuf listes de candidature aux prochaines législatives ont été validées sur les 40 listes déposées dans la wilaya de Ghardaïa. Elles concernent 33 formations politiques et 6 listes indépendantes en compétition pour cinq sièges à l'Assemblée populaire nationale (APN).          
Une liste indépendante qui n’a pas rempli les conditions requises par la loi a été officiellement disqualifiée dans la wilaya de Ghardaïa. À noter que la wilaya de Ghardaïa compte 195.982 électeurs et électrices, dont 6.388 nouveaux inscrits, à l’issue de la révision exceptionnelle des listes électorales qui a également donné lieu à la radiation de 1.383 électeurs pour diverses raisons. 

La chronique de l’urne    de Amar Zentar
Top départ
Le jour j tant attendu est arrivé et la mise en place de tous les supports pédagogiques avec : les affiches sont là placardées un peu partout, bien qu’il manque encore çà et là les portraits des candidats. Il est pourtant de bon ton pour les électeurs de mémoriser et de visualiser les candidats. Et notamment les nouveaux. D’autant plus qu’ils sont tout de même assez nombreux. Mais ainsi va la démocratie, et c’est tant mieux pour tout le monde. Reste maintenant les grosses pointures. Au vrai l’équation est simple et complexe à la fois : il y a d’un côté ceux qui sont au devant de la scène depuis déjà un bon bout de temps et qui n’entendent pas lâcher du lest, de l’autre, de nouvelles formations politiques qui se doivent donc de s’en faire un au plus vite et au mieux. Autre syndrome aux effets pervers sur les esprits et particulièrement ceux des fraîchement candidats : la peur de la fraude alors même qu’a priori, toutes les dispositions sont prises par qui de droit pour l’empêcher. Quoi qu’il en soit, il s’agit pour les uns et les autres, quand bien même ne partant pas tout à fait à chances égales, de trouver les mots qu’il faut à la place qu’il faut, la rhétorique nécessaire et surtout éviter de promettre la lune à un électorat qui en a vu et entendu bien d’autres.  Au vrai, il n’ y a pas lieu de chercher midi à quatorze heures ou de se raconter des histoires tant les certitudes d’hier restent les inconnues de demain. Et cela tous les politiques ne sont pas sans l’ignorer, pour peu que tout le monde joue le jeu pour faire de cette campagne une véritable fête nationale et donner ainsi l’image d’un pays qui avance et donc suffisamment mature pour négocier ce virage décisif de son jeune parcours. Bref, que le meilleur gagne dans le respect scrupuleux de l’éthique et de soi : cela va de pair, n’est-ce pas ?
A. Z.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions