lundi 23 septembre 2019 01:51:16

USMH : Les joueurs recourent à la grève… puis y renoncent

Mouvement de grève étouffé à l’USMH. Les joueurs ont entrepris, mardi, un boycott des entraînements en signe de contestation contre la direction qui aurait tardé, disent les joueurs, à leur verser leurs salaires.

PUBLIE LE : 14-03-2012 | 23:00
D.R

Mouvement de grève étouffé à l’USMH. Les joueurs ont entrepris, mardi, un boycott des entraînements en signe de contestation contre la direction qui aurait tardé, disent les joueurs, à leur verser leurs salaires. La séance d’entraînement de mardi soir a été annulée après une courte réunion avec le staff technique au cours de laquelle, l’entraîneur Boualem Charef aurait, ajoute-t-on, manifesté son soutien à son groupe. Un mouvement qui a vite fait d’être étouffé par la direction du club qui, il faut le dire, n’a pas laissé traîner les choses.
En homme connaisseur des lois, Mohamed Laïb a convoqué les cadres de l’équipe dans son bureau pour mettre à plat les choses. Comme le président banlieusard savait qu’il avait déjà versé neuf mois de salaires à ses joueurs, du moins la plupart, il était quand même en position de force. Les cadres ont expliqué leur mouvement pour le moins inattendu par un soutien à certains joueurs qui n’ont pas été payés. Sur ce point, Mohamed Laïb se serait engagé à régler les deux mois de salaires en retard que le club doit à quelques jeunes, mais en parallèle il a menacé les joueurs de faire venir un huissier de justice pour constater leur absence à l’entraînement et entrevoir des actions disciplinaires du moment qu’aucun préavis n’a été envoyé à la direction du club. Mohamed Laib, maîtrisant parfaitement son sujet, a expliqué aux joueurs qu’ils auraient dû saisir la direction par écrit pour faire valoir leurs droits sous un délai établi, faute de quoi, ils pourraient recourir à la grève comme ils l’auront au préalable mentionné noir sur blanc dans leur lettre de doléances. Comme les joueurs n’ont rien entrepris de tel, ils se sont vus contraints d’interrompre leur action protestataire.
Le groupe a d’ailleurs repris les entraînements hier matin, avec en ligne de mire le prochain match face à la JSK. Il faut dire que cet incident risque fortement de plomber le groupe qui reste déjà sur une défaite face au NAHD, lors de la journée précédente. Difficile gagnant de l’IRBBR en huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie, l’USMH semble en perte de vitesse. Le cœur n’y est plus à priori. Boualem Charef a déjà menacé de démissionner en début de semaine dernière avant de revenir à de meilleurs sentiments. L’on ne sait pas exactement ce que le coach reproche à ses dirigeants, mais il est clair que les deux parties ne sont plus sur la même longueur d’onde. Mohamed Laïb continue à cautionner les caprices de son  entraîneur, par souci de garantir à l’équipe une certaine stabilité, mais au fond l’ambiance n’est pas très reluisante. Quelques bons résultats devraient retaper le moral des troupes.
Amar Benrabah

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions