lundi 19 novembre 2018 11:16:01

Quart de finale : L’Espagne au pied du mur paraguayen

Vicente Del Bosque compte sur son duo barcelonais Xavi-Iniesta.

PUBLIE LE : 03-07-2010 | 17:43
D.R.

Il n'y a pas plus tranché que l'opposition de styles en quart de finale du Mondial-2010 entre l'offensive   Espagne et sa possession de balle, et l'hermétique Paraguay en quête d'un   exploit renversant, aujourd’hui à Johannesburg (18h30 GMT). Les Européens veulent retrouver le dernier carré d'une Coupe du monde   soixante ans après leur unique apparition à ce stade (ils avaient terminé 4e en  1950), tandis que les Sud-Américains ont déjà réussi en Afrique du Sud leur   meilleure performance en atteignant les quarts de finale. Un pays enclavé au cœur de son continent, aux vertus défensives (un seul   but encaissé) mais sans grande force de frappe offensive... Le Paraguay   pourrait avoir de la Suisse dans les idées: les Helvètes avaient fait chuter   d'entrée l'Espagne (1-0), malgré une écrasante domination ibérique.  "Je n'aurais pas à convaincre les gens qu'il ne faut plus commettre d'erreurs comme nous l'avons fait contre la Suisse au premier tour, a noté le   sélectionneur espagnol, Vicente Del Bosque. Il faut prendre le Paraguay au sérieux. Ils ont de très bons défenseurs et attaquants. Nous devrons être   totalement engagés dans ce match". "Je suis sûr que nous allons rencontrer une sélection paraguayenne qui va   rester en défense, comme l'ont fait de nombreuses autres équipes contre nous, a   abondé l'attaquant Llorente. Nous avons l'habitude d'être confrontés à cela". Ce fut le cas de la Suisse, donc, et du Portugal, que l'Espagne n'a battu   qu'avec la plus petite marge (1-0) en 8e de finale. Bref, la Roja, même en   demeurant fidèle à son "toque", ce jeu de passes courtes, attend toujours le   match qui mettrait en conformité son statut et les attentes qu'elle suscite.                                   
Pour cela, Vicente Del Bosque compte sur son duo barcelonais Xavi-Iniesta, à l'origine de l'unique but contre le Portugal, et sur Villa, l'auteur de ce   but, son quatrième personnel au Mondial-2010, qui en fait le meilleur buteur du   tournoi (à égalité avec l'Argentin Higuain avant les quarts). A moins que Torres ne se réveille ? Le n°9, qui revient certes de blessure,   a déçu. Le sélectionneur lui maintient sa confiance, mais jusqu'à quand ? Surtout quand piaffent sur le banc d'autres solutions offensives pour épauler Villa, que ce soit Llorente, auteur d'une entrée remarquée contre le Portugal,  ou Silva, Navas, Pedro voire Fabregas un cran plus bas...     Et si c'était l'attaque paraguayenne qui se réveillait ? Aucun des trois   buts marqués par l'Albirroja (le plus faible total parmi les huit   quart-finalistes) ne l'a été par un attaquant. La vedette Santa Cruz piétine,  ses coéquipiers Barrios et Nelson Valdez ne font guère mieux. "Notre jeu repose sur un fort pressing avec des attaquants qui défendent   beaucoup. Du coup, n'importe qui dans l'équipe peut marquer", relativise Santa   Cruz. Le buteur rappelle aussi que les Guaranis ont "l'habitude de ce genre de   match contre des équipes comme le Brésil ou l'Argentine". Face auxquelles ils   ont présenté un bilan positif en qualifications: deux victoires, un nul et une   défaite. L'Espagne est prévenue.     

Equipes probables
Paraguay
: Villar (cap.) - Bonet, Da Silva, Alcaraz, Morel - Vera, Caceres,   Riveros - Santa Cruz, Benitez - Barrios     
Sélectionneur : Gerardo Martino (ARG)
Espagne : Casillas (cap.) - Sergio Ramos, Puyol, Piqué, Capdevila - Busquets   - Xavi, Xabi Alonso, Iniesta - Torres (ou Llorente), Villa Sélectionneur : Vicente Del Bosque

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions