samedi 16 dcembre 2017 21:25:35

Le développement durable, une garantie pour les générations futures

Le Président Bouteflika préside une réunion d'évaluation du secteur de l'aménagement du territoire et de l'environnement

PUBLIE LE : 12-09-2010 | 21:06
D.R.

Dans le cadre des auditions annuelles qu'il dirige sur les activités des différents départements ministériels, M. Abdelaziz Bouteflika,  Président de la République, a présidé le 1er septembre 2010 une réunion restreinte d'évaluation consacrée à l'aménagement du territoire et à l'environnement.          
Au cours de cette audition, le ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement a présenté une communication rappelant les choix retenus par le secteur et exposé les réalisations accomplies dans le cadre de la mise  en œuvre du Schéma national d'aménagement du territoire (SNAT/2030) et de la politique de l'environnement en rapportant les perspectives de développement à moyen terme (2010-2014) et à plus long terme.         
 En matière d'aménagement du territoire, l'évaluation a concerné la durabilité de nos ressources stratégiques, le développement qualitatif du littoral et la  mise en œuvre de l'option Hauts Plateaux et Sud, la modernisation de grandes infrastructures de transport et de communication et l'équité sociale et territoriale.          
L'évaluation de l'état du territoire a permis de mettre en exergue la  nouvelle dynamique territoriale observée à la faveur de la mise en œuvre des 20 schémas directeurs d'aménagement du territoire et la réalisation des grands projets d'équipement public de la décennie 2000-2009.          
Les efforts déployés dans ce domaine, appelés à s'amplifier davantage durant la période 2010-2014, ont profondément transformé le territoire national et contribueront fortement à concrétiser les objectifs de préservation des équilibres environnementaux d'efficience économique et d'attractivité du territoire, objectifs  au cœur de notre vision d'aménagement du territoire à moyen et long terme.          
L'évaluation a porté tant sur l'état d'amélioration de l'environnement et ses impacts sur le bien-être du citoyen que sur les actions stratégiques de la politique gouvernementale, en particulier celles visant la réduction des pollutions, des nuisances et la protection des écosystèmes.          
Les réalisations enregistrées dans le cadre des programmes conséquents décidés par le Chef de l'Etat, ont permis, notamment, l'amélioration du cadre de vie, la protection du patrimoine naturel, une croissance industrielle de qualité et la généralisation de l'éducation environnementale.          
Dans le cadre de l'amélioration du cadre de vie, le Programme national de gestion intégrée des déchets ménagers et assimilés a connu depuis sa mise en œuvre un état d'avancement appréciable que confirment les résultats obtenus :          
- la dotation des communes de 908 schémas directeurs de gestion des déchets ménagers et assimilés ;          
- la réalisation de 100 centres d'enfouissement technique, de 08 déchetteries  et de 348 incinérateurs de déchets d'activités de soins ;
- l'instauration de nouvelles formes de management des services de gestion des déchets ;          
- la création d'établissements de wilayas publics à caractère industriel et commercial (EPIC de wilayas) pour la gestion de ces déchets ;          
- la modernisation et la mécanisation des équipements et le renforcement des capacités locales par des cycles de formation de techniciens spécialisés amenés à élever le niveau de prestations de services techniques des collectivités locales ;          
- la politique de recyclage et de valorisation des déchets qui sera poursuivie pour la période 2010-2014, et qui vise des objectifs qualitatifs, comme la réduction à la source de la production et, donc, du volume ainsi que celle de la toxicité des déchets, puis à leur réutilisation et leur recyclage à compter de 2010 par l'inscription de la réalisation et de l'équipement de  nouveaux centres d'enfouissement techniques et la réalisation de déchetteries.          
En 2014, 54% des déchets ménagers et assimilés seront traités.          
Les réalisations des espaces verts ont porté sur l'inventaire, le classement et la protection de 1.795 espaces verts conséquemment à la mise en œuvre de loi relative aux espaces verts, et l'extension en 2010-2014 des espaces protégés pour préserver les biens écologiques qui constituent un support indispensable à la production nationale et à la consommation humaine.          
Le programme de protection du patrimoine naturel vise à assurer le maintien ou le rétablissement en bon état de conservation des espèces et de l'habitat  naturel. Il a permis :          
- l'étude et le lancement en réalisation de trois parcs naturels  et l'étude d'aménagement de dix zones humides ;          
- le cadastre de 56% du linéaire côtier et la protection des sites du littoral à haute valeur environnementale ;          
- l'élaboration du Schéma directeur d'aménagement du littoral (SDAL) et des Plans d'aménagement côtiers en vue de renforcer l'articulation entre le littoral et les piémonts et de rétablir les équilibres entre des différents espaces côtiers.          
La mise en œuvre du Plan national de gestion des déchets spéciaux dangereux, consacré à une croissance industrielle de qualité, a permis la réduction des flux des déchets de l'ordre de 10% par an, et ce, à la faveur de la mise à niveau environnementale de 250 complexes et entreprises industrielles et la  formation de 2.000 délégués environnementaux.          
En 2010-2014, la réalisation de deux usines de traitement de déchets ultimes sera initiée afin de prendre en charge les déchets industriels dangereux.          
Dans le cadre de la protection de l'air, le Programme national de l'élimination des substances appauvrissant la couche d'ozone (SAO) a permis de doter 156 entreprises de 349 équipements de reconversion, de recyclage et de récupération  à travers l'ensemble du territoire national.
Le programme de généralisation de l'éducation environnementale qui a touché 8 millions d'élèves dans l'ensemble des 25.000 établissements scolaires à travers les 48 wilayas du pays, a permis un changement perceptible des comportements  et des attitudes de la population scolaire sur les questions environnementales.          
Dans le cadre de la recherche scientifique, 145 projets de recherche en matière d'environnement ont été finalisés et couronnées par l'attribution du Prix national de l'environnement au profit de chercheurs algériens.  

Les instructions du Président

A l'issue de cette évaluation, le Chef de l'Etat a rappelé que "tous les efforts qui ont été engagés, au titre de l'aménagement du territoire, visent l'amélioration du cadre de vie et le bien-être du citoyen".          
"Dans ce cadre, le Schéma national d'aménagement du territoire (SNAT 2030) a mis en exergue les opportunités et les risques, ainsi que les enjeux du territoire et identifié les dynamiques territoriales mises en mouvement, consécutivement à l'effort d'investissement engagé par le pays depuis une décennie"  a indiqué le Chef de l'Etat. "Cet effort", a poursuivi le Président de la République, "doit se prolonger encore plus intensément au cours du plan quinquennal 2010-2014 et se porter au plus près du terrain dans tous les lieux de vie et au bénéfice  de tous les citoyens". Dans le domaine de l'environnement et du développement durable, le Président de la République a mis l'accent "sur la nécessité de préserver la biodiversité et conforter la richesse du vivant, de veiller à la lutte contre la désertification, à la protection et à la mise en valeur des écosystèmes au niveau du littoral, de la montagne, de la steppe et des oasis, et de se placer sur une trajectoire volontariste d'anticipation en vue de mettre en œuvre un plan d'adaptation au climat, et de poursuivre les efforts engagés dans ces chantiers d'avenir au regard de leurs impacts sur le développement durable du pays".  Le Président de la République a insisté dans cet esprit "sur le rôle de tous les échelons de l'Etat qui sont, sans conteste, les acteurs incontournables de la politique d'aménagement du territoire et de développement durable". Le  Chef de l'Etat a rappelé que "nous devons anticiper et préparer les conditions  pour une Algérie plus forte et plus équilibrée, ajoutant que notre pays doit se positionner sur une trajectoire de développement durable et placer les préoccupations à long terme des générations futures au cœur du projet de développement national", a conclu le Président de la République.
APS

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions