samedi 15 aot 2020 08:27:23

consacrés à la vie et à l’œuvre de l’imam réformiste : 5 ouvrages sur Abdelhamid Ben Badis

Pas moins de cinq nouveaux livres consacrés à la vie et à l’œuvre de Abdelhamid Ben Badis seront sur les étals en avril prochain, a indiqué samedi le président de la fondation Benbadis, le Dr Abdelaziz Filali.

PUBLIE LE : 26-02-2012 | 23:00
D.R

Pas moins de cinq nouveaux livres consacrés à la vie et à l’œuvre de Abdelhamid Ben Badis seront sur les étals en  avril prochain, a indiqué samedi le président de la fondation Benbadis, le Dr Abdelaziz  Filali. Ce dernier, historien et chercheur à l’université de Constantine, est  l’auteur de trois parmi ces ouvrages actuellement « en phase de correction  et de relecture », dernière étape avant leur publication par les éditions Dar El-Houda de Ain MÆlila (Oum El Bouaghi) », a-t-il affirmé. Ces nouvelles parutions, réalisées avec le concours du ministère des  Moudjahidine et l’appui de la wilaya de Constantine, s’inscrivent dans le cadre de la commémoration du cinquantenaire de l’indépendance nationale et de la célébration  de Youm el Ilm, (journée du savoir), le 16 avril prochain, date anniversaire  de la mort du Cheikh, a ajouté le même universitaire. Le Dr Filali a précisé que les livres à paraître contribueront à lever  le voile sur plusieurs « points d’ombre » et autres aspects jusque-là peu abordés par les écrivains qui se sont penchés sur la vie et le parcours militant de l’imam réformiste. « Les crimes de l’armée française en Algérie (1830-1837) et le drame  actes 1 et 2 des habitants de Constantine », « Le cheikh Abdelhamid Ben Badis et sa pensée politique révolutionnaire », « Le penseur El Mekki Ben Badis (grand -père de Abdelhamid, Ndlr), entre la politique et l’économie », ouvrages du  Dr Filali, s’ajouteront aux deux autres titres, sous la plume de Mohamed Derradji,  également membre du bureau de la fondation Benbadis. Ces deux derniers ouvrages paraîtront sous les titres « L’imam Abdelhamid  Ben Badis entre le salafisme et le modernisme » et « H’mida Ben Badis (cousin  de Abdelhamid, Ndlr) et sa défense de l’islam, des faibles et des Algériens de souche, a précisé le Dr Filali, soulignant le devoir de tout un chacun de contribuer à l’approfondissement de la réflexion sur cette personnalité qui  s’est distinguée par ses déplacements à la recherche du savoir, à la rencontre de grands cheikhs et savants, et pour l’enseignement dans diverses écoles et zaouïas des grandes Cités arabes.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions