jeudi 05 dcembre 2019 19:47:19

Métier de bouquinistes : La passion entre les lignes

Qui a dit que les Algériens boudaient la lecture ? Qui a dit que nos intellectuels s’éloignaient de plus en plus, du livre pour s’adonner à d’autres loisirs qui ont fini par s’imposer, à l’heure du virtuel et de la diversification des moyens de communication.

PUBLIE LE : 26-02-2012 | 0:00
D.R

Qui a dit que les Algériens boudaient la  lecture ? Qui a dit que nos intellectuels s’éloignaient de plus en plus, du livre pour s’adonner à d’autres loisirs qui ont fini par s’imposer, à l’heure du virtuel et de la diversification des moyens de communication.

Le livre, tient  encore malgré tout, une place de choix dans les cœurs et les esprits des Algériens qui, pour rien au monde, ne sont pas prêts à renoncer à leur passion, voire leur pêché mignon. Ceux qui ont l’habitude de passer  par la grande poste, et la rue Charras, en savent quelque chose et se rendent même vite à cette évidence qui saute aux yeux. Il n’y a qu’à voir tout ce beau monde et cette foule hétéroclite qui défile à longueur de journée sur ces espaces que se sont accaparés les bouquinistes qui offrent aux amoureux de la lecture toutes sortes de livres, tentant de répondre à tous les goûts, à petits prix. 
Les vendeurs de ces livres d‘occasion, sont dotés d’une grande culture  qui leur permettent d’orienter et de conseiller les intéressés, d’autant plus que certains parmi eux ont été journalistes ou ont longtemps exercé dans l’administration. C’est ainsi qu’ils trouvent une certaine satisfaction dans cette activité. Au-delà d’être une source de revenu pour eux, c’est plutôt une passion qui leur permet, un tant soit peu, d’être en contact direct avec le livre et la culture de manière générale.  L'amour qu'ils portent aux livres ne peut se mesurer pour ces inconditionnels vendeurs de vieux bouquins. Interrogés  sur le profil des acheteurs, ils affirment que toutes les catégories socioprofessionnelles et toutes les tranches d'âges les sollicitent, et ce, pour l'achat de livres presque introuvables dans les librairies, car les maisons d'édition ne les ont pas republiés. Les livres les plus vendus sont essentiellement ceux relatif à l'histoire de notre pays, les romans, certains  best-sellers policiers et dans une moindre mesure des livres de philosophie. Les universitaires,  au vu de leur faible pouvoir d'achat les ainsi que les parents d’élèves les sollicitent surtout pour leurs exposés, leurs mémoires de fin d’études ou même améliorer les capacités des enfants notamment dans certaines matières.
Ce ne sont pas seulement les livres qui sont proposés à la vente, mais également des revues et des magazines de travaux manuels et de bricolage ainsi que des recueils de cuisine. Les bouquinistes sont, en dépit de la révolution des technologies de l’information tiennent bon et tentent de résister pour  répondre à la demande de leurs clients mais surtout se faire plaisir car le livre a été, durant toute leur vie leur fidèle et unique compagnon.                                                  
Samia D.  

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions