samedi 21 septembre 2019 20:15:02

Association El Hachemi Guerouabi : Préserver et promouvoir l’œuvre du maître de la chanson chaâbi

L'Association culturelle El Hachemi Guerouabi vient de naître à la grande satisfaction des mélomanes, de tous ceux qui ont gardé une estime considérable et un souvenir inaltérable de l’interprète « d’El harraz » « El berrah » et tant d’autres chansons qui ont conquis le public le plus endurci et le plus exigeant.

PUBLIE LE : 24-02-2012 | 23:00
D.R

L'Association culturelle El Hachemi Guerouabi vient de naître à la grande satisfaction des mélomanes, de tous ceux qui ont gardé une estime considérable et un souvenir inaltérable de l’interprète « d’El harraz » « El berrah » et tant d’autres chansons qui ont conquis le public le plus endurci et le plus exigeant. Cette association n’est pas créée pour alimenter une nostalgie même légitime à l’égard d’un artiste reconnu sur la scène musicale. Et pour cause. Hachemi Guerrouabi fait partie de ces interprètes qui ont insufflé une nouvelle dynamique à un genre qui a failli mourir de sa belle mort. Sa veuve Mme Chahira Guerouabi a annoncé la création de cette association qu’elle préside, dans le cadre d’une rencontre qui s’était tenue à l’hôtel Hilton. Elle était accompagnée de quelques membres de l'association et d'invités venus prendre part à la cérémonie. Pour marquer d’une pierre blanche l’événement, un concert de fort belle facture a été organisé jeudi, dans l’enceinte de l’hôtel Hilton, qui a vu la participation d’artistes réputés. C’est une manière d’honorer la stature du défunt, de rendre hommage à son talent et à son parcours remarquable. On peut, par conséquent, aisément deviner l’objectif assigné à cette association. C’est un cadre d’animation culturelle, de préservation du legs du chanteur, pérenniser son art et le mettre à l’abri des affres de l’oubli. Ce n’est pas un vœu pieux ni une profession de foi éphémère dans la mesure où des projets assez palpables vont devoir être mis à exécution comme la création d’une école pour initier les jeunes à la musique populaire, et qu’il est même question de réaliser un film sur le chanteur Guerouabi.
L’association, compte tenu des missions qu’elle se propose de mener à bon port, a besoin de voir toutes les bonnes volontés converger à coups de conseils, de remarques et d’avis qui ne seront pas de trop pour affirmer un cap, servir de baromètre à une action culturelle, qui soit digne d’un artiste très apprécié de son vivant pour son apport au patrimoine musical algérien. Cette association regroupe des figures assez présentes et actives sur la scène artistique à l’image de l’actrice Bahia Rachedi, du crooner  Hocine Lasnami, de Mehdi Tamache, disciple fidèle et persévérant du regretté Hadj M’hamed El Anka…
Il y a lieu de rappeler que la création de cette association n’est pas le fruit d’un acte impromptu. C’est une volonté qui a été exprimée par Guerouabi lui-même, selon les propos de Chahira Guerouabi et que ses initiateurs veulent traduire dans les faits.
 El Hachemi Guerouabi, l’infatigable serviteur d’un art auquel il a voué sa vie, a quitté ce monde un certain mois de juillet 2006. Sa mort a laissé un grand vide auprès de ses nombreux admirateurs. Son aura reste intacte et la reconnaissance de son public n’a pas décliné ou baissé d’un iota. C’est la marque des artistes véritables.
M. Bouraib.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions