mercredi 22 mai 2019 02:58:03

Laiterie de Draa Ben Khedda (Tizi-Ouzou) : La reprise du travail différée

La reprise du travail à la laiterie de Draâ Ben Khedda, prévue pour ce dimanche, a été "différée de quelques jours suite à des contraintes de déplacement de la commission d’enquête", instituée par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural

PUBLIE LE : 21-02-2012 | 0:00
D.R

La reprise du travail à la laiterie de Draâ Ben Khedda, prévue pour ce dimanche, a été "différée de quelques jours suite à des contraintes de déplacement de la commission d’enquête", instituée par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, a indiqué le secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs des industries agroalimentaires.
Selon M. Labatcha Salim, la commission d’enquête, composée de représentants du ministère de l’Agriculture et du groupe Giplait, n’a pas pu se rendre à Draâ Ben Khedda suite à l’attentat terroriste à la bombe survenu, dans la matinée sur la RN 12, entre Bordj Menaiel et les Issers.
Ce syndicaliste et une délégation de wilaya, composée de représentants de la direction du Commerce ainsi que du secrétaire général et d’un représentant de la direction générale de la laiterie, se sont réunis en début d’après-midi, avec le collectif des travailleurs.
Durant cette réunion, il a été décidé de "reporter la reprise de l’activité de la laiterie pour les prochains jours, au plus tard pour le début de la semaine prochaine, le temps d’organiser un autre rendez-vous" (avec la commission d’enquête), a-t-on précisé de même source.  Les travailleurs de la laiterie de Draâ Ben Khedda sont en grève depuis le 9 octobre dernier pour revendiquer, entre autres, "la reprise de la laiterie par l’Etat et l’envoi d’une commission d’enquête sur la gestion de l’entreprise", qui a rouvert son portail, dimanche, pour permettre aux travailleurs d’accéder à la cour de l’usine, a-t-on constaté.
La décision du gel de la grève a été prise suite aux démarches engagées par la Fédération nationale des travailleurs des industries agroalimentaires, qui se sont concrétisées par la signature d’un accord entre le travailleurs et le repreneur de l'usine, en vertu duquel il a été décidé l’annulation des poursuites judiciaires et les licenciements contre les grévistes concernés et l’envoi d’une commission d’enquête, rappelle-t-on.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions