mardi 12 novembre 2019 13:08:34

MCA : Comment Ghrib a failli reprendre Bracci

Pour un rebondissement, c’en est un. Omar Ghrib annonce le renvoi de François Bracci samedi soir a failli le reprendre mardi.

PUBLIE LE : 16-02-2012 | 0:00
D.R

Pour un rebondissement, c’en est un. Omar Ghrib annonce le renvoi de François Bracci samedi soir a failli le reprendre mardi. Le coordinateur du MCA qui s’était activé à trouver un successeur au technicien français a fait chou blanc dans le recrutement de Foued Bouali, qui a décidé d’aller monnayer ses compétences au Golfe. N’ayant pas d’autres options de rechange sous le coude, Omar Ghrib s’est résigné à l’idée de reprendre son ancien entraîneur, sous conditions. En effet, ledit dirigeant a proposé à François Bracci de reprendre son boulot dans la foulée, sous la condition de recevoir ses salaires sous forme de primes de matches.
C’est-à-dire que Bracci ne sera payé qu’en cas de bons résultats. Autre condition, la location d’un entraîneur sera à la charge de l’entraîneur et non de la direction, comme cela était le cas auparavant. Des conditions que François Bracci a étrangement acceptées. Tout était donc fait pour que ce dernier reprenne son boulot au MCA dès ce mercredi. Volte-face ! Omar Ghrib qui a été mis au parfum des intentions sous-jacentes de son ancien nouvel entraîneur, qui projetterait d’écarter Hamza Koudri, qu’il accuse de l’avoir «critiqué derrière son dos (sic)» et d’opérer des remaniements dans l’équipe type, a fait dissuader Omar Ghrib de le reprendre. Celui-ci l’a rappelé quelque quatre heures avant de l’avoir quitté pour lui faire savoir qu’il ne reprendra pas. La souplesse qu’a montrée François Bracci tout au long de son «séjour » au MCA a fait que Omar Ghrib n’a éprouvé aucune gêne à lui dire une chose et son contraire dans la foulée. François Bracci ne reprendra a priori pas son poste d’entraîneur du MCA. La mission d’assurer l’intérim a été confiée à Kamel Bouhelal en attendant de nommer un nouvel entraîneur. Jusqu’ici, aucun nom ne semble faire l’unanimité, ce qui fait croire que l’ex-coach du PAC est bien parti pour prendre seul les commandes pour un bon bout de temps.
Quant à François Bracci, il a fait savoir à des proches à lui qu’il ne quitterait pas Alger avant d’avoir touché son argent. L’entraîneur qui n’a perçu aucun salaire depuis son arrivée au MCA, revendique trois mensualités, dont une de dommages et intérêts, du moment qu’il n’est pas couvert par un contrat qui lui garantirait des rémissions en cas de renvoi.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions