mercredi 19 dcembre 2018 17:46:16

Energies renouvelables : Des panneaux solaires made in Algeria disponibles sur le marché

La première usine privée algérienne de fabrication de panneaux photovoltaïques sera opérationnelle à partir du mois de mars 2012 avec un taux d’intégration nationale de 90%.

PUBLIE LE : 15-02-2012 | 0:00
D.R

La première usine privée algérienne de fabrication de panneaux photovoltaïques sera opérationnelle à partir du mois de mars 2012 avec un taux d’intégration nationale de 90%.
«Les panneaux photovoltaïques made in Algeria sont  déjà disponibles sur le marché national et utilisés dans diverses applications», a assuré hier le patron d'Alsolar, société privée qui produit ces équipements. Une usine d'une capacité initiale de 12 MW est, en effet, opérationnelle depuis début 2011 au niveau de la zone industrielle de Chetouane dans la  wilaya de Tlemcen. Elle produit des panneaux photovoltaïques destinés aux différentes utilisations de la vie pratique comme l'éclairage, les kits de chauffe-eau solaires et les pompes d'eau, affirme Mohamed Khelifa, directeur général d'Alsolar, une société privée algérienne spécialisée dans les énergies renouvelables. Dans une déclaration à la presse, en marge d'un séminaire sur les applications des énergies renouvelables dans le domaine agricole, M. Khelifa a assuré que la capacité optimale de cette usine est de 60 MW. Ce dernier a précisé qu’elle a été réalisée dans le cadre d'un partenariat national privé entre  Alsolar et Algerian photovoltaic company (ALPV) spécialisée dans l'encapsulation des panneaux solaires.          
Cette coopération a été conclue suite à l'échec du projet de conversion de l'unité ENIE (Entreprise nationale des industries électroniques) de Sidi Bel-Abbès en une usine de fabrication de modules photovoltaïques, a ajouté M. Khelifa, qui a lancé ce projet en partenariat avec une société espagnole,  ainsi qu'avec l'ENIE. La première usine privée algérienne de fabrication de panneaux photovoltaïques sera opérationnelle à partir du mois de mars 2012 avec un taux d’intégration nationale de 90%, a annoncé jeudi dernier le propriétaire de ce projet.
Selon le même opérateur, le plan de charge de cette usine comprend plusieurs commandes, notamment avec la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) qui a acquis des kits d'éclairage solaire pour doter cinq postes frontaliers à travers le territoire national. D'autres organismes publics font également partie de la clientèle de l'usine, en particulier dans le secteur agricole (abreuvement du cheptel, petite  irrigation, chauffage de serres agricoles...).
Le directeur d'Alsolar a, en outre, souligné que cet investissement, dont le montant n'a pas été divulgué, veut contribuer à la réalisation des objectifs que s'est fixé le programme national de développement des énergies renouvelables. Le développement de ces ressources alternatives n'est plus un choix  mais une nécessité afin de préparer le secteur économique national dès maintenant à l'après-pétrole et de mettre à profit le potentiel naturel, a-t-il affirmé,  ajoutant que le rendement en kw du mètre carré en Algérie (6 KW) est trois fois  plus élevé par rapport à celui en Europe.
Par ailleurs, la rencontre technique de ce mardi, tenue au siège de  l'Institut national de la vulgarisation agricole (INVA) a porté essentiellement  sur les domaines d'application des énergies renouvelables dans le secteur agricole. Ainsi, un groupe finlandais spécialisé dans la fabrication d'équipements d'observation météorologique a présenté à cette occasion ses solutions en matière  de système d'observation et de collectes de données météorologiques qui fonctionnent  à l’énergie solaire et éolienne.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions