mardi 16 juillet 2019 12:20:55

CAN 2012, Aujourd’hui, 20h30, à Libreville Côte d’Ivoire - Zambie : A chances égales

Le Sénégalais Badara Diatta dirigera Côte d'Ivoire-Zambie

PUBLIE LE : 12-02-2012 | 0:00
D.R

Cette finale de la 28e édition de la CAN organisée conjointement par le Gabon et la Guinée équatoriale sera animée par deux équipes qui ne s’étaient pas affrontées à ce stade de la compétition. Pourtant, elles avaient déjà eu à atteindre l’ultime rencontre d’une coupe d’Afrique.

Comme on se le rappelle, comme si cela datait d’hier, comme l’avait dit notre compatriote Mouloud Feraoun, en 1992, à Dakar (Sénégal), les Eléphants de Côte d’Ivoire l’avaient emporté en finale contre le Ghana aux tirs au but. Si les Ivoiriens ont déjà eu à goûter aux délices d’un succès, ce n’est pas le cas des Zambiens, même s’ils ont eu le privilège d’atteindre à trois reprises la finale, mais sans la gagner. En 1994, à Tunis, ils étaient stoppés par le Nigeria de Yékini, Amokachi, Keschi alors au sommet de leur art. Cette fois, les Chipolopolo (boulets de cuivre), drivés par le rusé Hervé Renard, l’ex-coach de l’USM Alger, vont tout faire pour la gagner afin d’honorer la mémoire de l’équipe zambienne décimée en 1993 (mort de 18 membres de l’équipe). Renard n’a-t-il pas affirmé aux journalistes présents pour couvrir cet évènement « qu’une finale se gagne. C'est-à-dire que la satisfaction d’atteindre la finale ne suffit plus ». Cela dénote des grandes ambitions de Renard et de son groupe. Ce dernier est en train de connaître un vrai « conte de fée », lui qui était empêtré dans le championnat national avant de retrouver ses marques avec l’équipe zambienne qui va, peut-être, lui donner le titre suprême. Ce qui serait un exploit pour le moins unique. Il faut dire que cette équipe zambienne réussit très bien à ce technicien très réservé en dépit de son « look » de « mannequin ». Néanmoins, il doit, lui et son groupe, se méfier de cette formation ivoirienne qui ne jure que par la victoire. C’est un peu la « bataille » tactique entre deux techniciens français, Hervé Renard et François Zahoui. Ce dernier ne veut pas s’enflammer et ce, malgré le fait que son équipe était considérée, dès le début, comme la favorite de cette édition de la CAN, en comparaison à ce qu’elle a montré jusqu’ici du début jusqu’à cette finale. « Sur le terrain, on sait ce que l’on aura dans le ventre, même s’il faut rester humble », avait-il dit. Il est certain que leur défaite face à l’Algérie en 2010 en Angola (quarts de finale), sur le score de 3 à 2, leur avait servi de leçon. C'est-à-dire qu’il ne faut pas se croire au-dessus de tout le monde, alors que la réalité du terrain est tout autre. Face à la Zambie, les Ivoiriens ne vont pas se lancer tête baissée. Ils compteront sur leurs fers de lance Drogba, Gervinho ou Kanou pour venir à bout de cette accrocheuse et talentueuse formation de Zambie qui joue sans le moindre complexe, comme elle l’avait fait contre le Ghana en l’emportant sur le score de 1 à 0. Une victoire qui avait laissé les observateurs pour le moins ébahis par tant de culot et de force. Car le Ghana des frères Ayew, Gyan, Asamoah… se considérait comme imbattable. Cette rencontre inédite, qui sera arbitrée par le Sénégalais Badara Diatta, restera ouverte où tout peut arriver, même si les Ivoiriens seront un brin favoris. Néanmoins, la prudence restera mère de toute sûreté. Car, la Zambie est capable de faire tomber un autre favori potentiel. Donnons le soin au terrain de trancher entre deux équipes qui ne sont pas loin l’une de l’autre sur le plan technique et de l’engagement physique. Que le spectacle soit omniprésent du début jusqu’à la fin !
HAMID GHARBI

----------------------------

Le Sénégalais Badara Diatta dirigera Côte  d'Ivoire-Zambie
La Confédération africaine de football (CAF), a désigné l'arbitre international sénégalais, Badara Diatta, pour diriger la finale de la 28e édition de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2012, entre la Côte d'Ivoire et la Zambie, prévue aujourd’hui à Libreville (Gabon/20h00), a annoncé la CAF vendredi. International depuis 1999, Diatta (43 ans), a officié le match du premier tour entre la Ghana et le Botswana (1-0), comptant pour le groupe D.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions