mardi 18 juin 2019 08:58:31

Commissions administratives communales chargées de la révision des listes électorales : Le rôle des magistrats en débat

Le rôle des magistrats dans l’encadrement des commissions administra-tives communales chargées de la révision des listes électorales a été, hier à Ouargla, au centre d’un séminaire régional de préparation des prochaines élections législatives.

PUBLIE LE : 09-02-2012 | 0:00

Le rôle des magistrats dans l’encadrement des commissions administra-tives communales chargées de la révision des listes électorales a été, hier à Ouargla, au centre d’un séminaire régional de préparation des prochaines élections législatives.
La rencontre, la sixième du genre projetée par le ministère de la Justice à travers le pays, s’est articulée autour de plusieurs axes liés au rôle du magistrat présidant la commission administrative communale de révision des listes électorales, les recours concernant cette opération de révision et les autres missions dévolues aux magistrats présidant les commissions administratives précitées.
Animée par des cadres centraux du ministère de la Justice, cette rencontre technique a regroupé les magistrats présidents des commissions administratives communales venus des wilayas de Ouargla, d’El-Oued, de Biskra et de Laghouat. Intervenant à cette occasion, le directeur des affaires civiles et du sceau de l’Etat du ministère de la Justice a exprimé sa conviction que "les magistrats appelés à présider les commissions administratives s’acquitteront pleinement de leur tâche conformément aux exigences de la loi". M. Ahmed Ali Salah, qui a présidé les travaux de cette rencontre régionale tenue à l’université Kasdi-Merbah de Ouargla, a indiqué que le rôle des magistrats dans le cadre de leur mission est appuyé par la nouvelle loi organique du 12 janvier 2012 relative à l’organisation des élections législatives.
Cette loi leur attribue de larges prérogatives au sein des commissions administratives communales liées à la révision des listes électorales, a-t-il dit. Selon le directeur des affaires civiles et du sceau de l’Etat, la nouvelle loi organique se caractérise par une réorganisation de la composante de ses membres (commission), qui, outre le magistrat qui la préside, regroupe le président et le secrétaire général de la commune en question, ainsi que deux membres parmi les électeurs désignés désormais par le magistrat.
Le choix de ces deux membres s’effectue après consultations des parties concernées, et parmi des personnalités connues, crédibles et en mesure d’aider la commission dans l’opération de révision des listes électorales, a ajouté le même responsable. Pour M. Ahmed Ali Salah, ce séminaire vise à expliciter, simplifier et approfondir le rôle attendu des magistrats à la tête des commissions administratives communales de révision des listes électorales.
Ces magistrats ayant, a-t-il dit, "acquis une expérience en la matière, au regard de leur participation à de précédentes opérations de révision des listes électorales".
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions