mercredi 18 octobre 2017 23:13:35

Volley-ball : L'EN féminine pour la 2e fois aux Jeux olympiques

L'équipe féminine algérienne de volley-ball sera présente pour la deuxième fois consécutive aux Jeux olympiques, ceux de Londres, après avoir pris part aux JO de Pékin en août 2008.

PUBLIE LE : 06-02-2012 | 0:00
D.R

L'équipe féminine algérienne de volley-ball sera présente  pour la deuxième fois consécutive aux Jeux olympiques, ceux de Londres, après  avoir pris part aux JO de Pékin en août 2008. Ce qui représente un fait unique dans les annales des sports collectifs  féminins algériens. Le record de participation aux Jeux olympiques est détenu  présentement, par l'équipe nationale masculine de handball qui a aligné quatre  présences, dont trois consécutives, 1980 (Moscou), 1984 (Los Angeles), 1988  (Séoul), et 1996 (Atlanta). L'équipe nationale féminine de volley-ball a décroché sa qualification  aux Jeux olympiques de Pékin de 2008, également dans l'antre de la salle Hacène-Chalane de Blida, le vendredi 26 janvier 2008, en battant l'Afrique du Sud  sur le score de 3 sets à 0 (25-12, 25-10, 25-18). Auparavant, le six national sous la conduite de Mouloud Ikhedji, avait  pris le dessus sur le Cameroun (3-0), le Kenya (3-0) et le Sénégal (3-1). Les coéquipières de Fatma Zahra Oukazi ont terminé le tournoi préolympique  disputé du 21 au 26 janvier 2008 à Blida, avec 4 victoires en autant de matchs  joués.                                         

Sur tous les fronts
L'année dernière, l'EN féminine, drivée depuis le mois de janvier 2011  par Ahmed Boukacem secondé par Kamel Trabelsi, était sur tous les fronts. En quatre mois, depuis le mois d'août dernier, les camarades de Faiza  Tsabet ont pris part à quatre compétitions majeures. La première a eu lieu à Nairobi (Kenya) au mois d'août 2011, à l'occasion  de la tenue des Championnats d'Afrique des nations. L'Algérie s'était inclinée  en finale face au pays hôte sur le score de 3 sets à 1. Elle décroche tout de  même un billet qualificatif à la Coupe du monde du Japon (novembre 2011), suite  à un repêchage effectué par la Fédération internationale de volley-ball.  Le second rendez-vous, les Jeux africains de Maputo (Mozambique) disputés  au mois de septembre 2011 ont permis à l'EN féminine de conserver sa médaille  d'or acquise aux Jeux africains d'Alger de 2007, en venant à bout du Cameroun  (3-1). La Coupe du monde de volley-ball féminin du mois de novembre 2011 (Japon)  est la troisième station à laquelle, la formation féminine algérienne a pris  part. Elle a disputé 11 matchs, avec au bout une 11e place au classement général  sur 12 nations participantes.  Privé de son sélectionneur national Ahmed Boukacem, pour cause de maladie, l'EN prendra part aux Jeux arabes de Doha en décembre 2011 sans staff technique attitré. Elle parvient tout de même à se hisser à la finale du tournoi de volley-ball  féminin, qu'elle perd contre l'Egypte (1-3).   
Orpheline d'un sélectionneur national, l'équipe nationale féminine a  dû patienter quelques jours après son retour de Doha pour se voir  affecter un nouveau, en la personne du Polonais George Strumilo. Il signe un contrat d'une année renouvelable le 4 janvier 2012 le liant  à la Fédération algérienne de volley-ball, avec comme objectif immédiat,  la qualification du six national féminin aux Jeux olympiques de Londres 2012. Pressé par l'échéance du tournoi préolympique, le nouveau coach national  a effectué un premier regroupement des éléments de l'équipe nationale féminine  à Alger, le jour même de la signature de son contrat, avant de s'envoler pour la Turquie le lendemain, soit le 5 janvier 2012, pour un stage précompétitif de 17 jours. Le six national féminin livrera quatre rencontres amicales, et s'initiera  aux nouvelles méthodes d'entrainement du Polonais Strumilo. A son retour de Turquie le 22 janvier 2012, l'EN est mise au vert à  Alger, où elle poursuivra assidûment sa préparation pour le tournoi de Blida auquel prennent part l'Egypte, les Seychelles et le Kenya  que la sélection  nationale, après un parcours sans faute, battra successivement pour décrocher le seul billet africain pour les JO de Londres 2012. La qualification pour Londres arrachée, la FAVB a déjà programmé un  stage précompétitif avant le départ pour Londres, selon le patron de l'instance  fédérale.  «Il aura lieu à Calais, en France.
Il a été organisé grâce à la collaboration  de l'entraîneur algérien Badis qui travaille là-bas. Quatre ou cinq rencontres  amicales seront au menu. Quant aux autres stages de préparation, ils seront  programmés avec l'accord de George Strumilo", a-t-il fait savoir.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions