mercredi 08 avril 2020 17:08:46

Mercuriale : Flambée, malgré le froid !

À l’occasion de la fête d’El Mawlid Ennabaoui Echarif (Mouloud), et conséquemment aux perturbations climatiques, les prix des produits de première nécessité affichés, ont connu une hausse soudaine.

PUBLIE LE : 06-02-2012 | 0:00
D.R

À l’occasion de  la fête d’El Mawlid Ennabaoui Echarif (Mouloud), et conséquemment aux perturbations climatiques, les prix des produits de première nécessité affichés, ont connu une hausse soudaine. Même cette occasion de joie et de bonheur, censée consolider les liens de fraternité et de solidarité, n’a pas été épargnée par les spéculateurs de tous bords, sous prétexte que la chaîne d’approvisionnement s’est interrompue. En effet, au marché, comme cela a été constaté in situ, lors d’une virée que  nous avons effectuée, hier  dans certains marchés algérois tels que le marché Bouzrina, Ferhat Boussad et Réda Houhou, nous avons remarqué, à titre d’exemple, le prix de la pomme de terre qui n’étaient que de 55 DA le kilogramme a atteint les 70 DA/kg. La courgette est cédée à 120 DA/kg, la tomate à 90 DA. Les prix des carottes 60DA, les navets cédés à 70 DA, les prix des oignons oscillent entre 40 et 50 DA. Les prix du piment et du poivron à 140 DA. Les haricots verts, la salade sont cédés respectivement à 900 DA et 280 DA.  
En plus de la hausse des prix des légumes, nous avons remarqué que les prix des fruits n’ont pas connu une augmentation par rapport à la semaine précédente, mais demeurent excessives. Ainsi les bananes, les pommes sont respectivement cédés à 200 DA et 180 DA. La tendance haussière est constatée également pour la viande rouge dont le prix est fixé à 1000 DA. La viande blanche est cédée à 280 DA. Le poissons frais quant à lui est absent des étales. Sur les lieux nous avons interrogé certains commerçants pour connaître leurs points de vue sur cette augmentation. Ils nous ont indiqué que cette dernière est due essentiellement au manque de produits sur les marchés de gros. Avant d’ajouter, que cette hausse est due aussi au manque de quantités suffisantes. Selon eux, sans aucun doute, après le retour à des températures plus clémentes, les prix vont certainement baisser. Interrogé sur l’augmentation des prix de la pomme de terre, les commerçants ont souligné que cette hausse inattendue est due au manque de ce produit sur le marché, selon eux les producteurs n’ont pu approvisionner le marché à cause du changement climatique. Certain d’entre eux ont qualifié cette augmentation de « surprise », réitérant que cette hausse est liée à la règle de l’offre et  de la demande. D’autre part, les commerçants ont indiqué que cette flambée est liée essentiellement à la spéculation. Selon eux, il y a des commerçants qui cherchent à s’enrichir facilement durant ce jour béni.
Makhlouf Aït Ziane

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions