mardi 20 aot 2019 02:08:54

Football : La JSK se sépare de Meziane Ighil

Ighil n’a donc pas fait long feu avec la JSK, qui est en train de réaliser une saison jusque-là loin de répondre aux attentes de ses supporters et de son standing.

PUBLIE LE : 29-01-2012 | 23:00
D.R

La défaite at-home des Canaris samedi passé face au CRB, suivi de l’altercation virulente entre le coach Meziane Ighil et un membre du conseil d’administration de la JSK, Ali Doudah, qui a été suivi par l’agression dont a été victime ce dernier de la par de l’entraineur de l’équipe kabyle, à précipiter les choses pour l’ex-sélectionneur national. En effet, le président Mohand Chérif Hannachi et le conseil d’administration du club, ont décidé hier dans une réunion programmée d’urgence, de mettre fin aux fonctions d’Ighil, à la tête de la barre technique de la JSK. D’ailleurs, avant même que ne soit prise ladite décision, le désormais ex-driver des Jaune et Vert, qui a certainement senti le coup venir, ne s’est pas présenté à la séance d’entrainement d’hier, informant qu’il allait rejoindre l’équipe à Batna en prévision du match contre le CAB de ce mardi, directement à partir d’Alger. C’est ainsi, que l’information faisant part de la fin de mission de Meziane Ighil, nous est parvenue dans l’après-midi d’hier. Cette information nous a été confirmée par un communiqué de la JSK, signé au nom du conseil d’administration du club, par le président M.C. Hannachi. Dans ce dernier, les dirigeants du club ont qualifié d’incartade le comportement d’Ighil, affirmant que le conseil d’administration de la SSPA s’est réuni hier pour en tirer les conséquences qui s’imposent. Il y est fait part de l’agression physique caractérisée accompagnée d’insultes dont a fait l’objet Ali Doudah, membre respectable et respecté dudit conseil dont a été l’auteur Ali Meziane Ighil. Les membres du Conseil d’Administration de la JSK évoquent une faute lourde au sens de la loi, qui ne peut conduire  qu’au licenciement pur et simple sans préavis ni indemnités de celui qui jusque-là été l’entraineur des Lions du Djurdjura. Ils affirment aussi que cette mesure est pleinement justifiée, d’autant rajoutent-ils, qu’Ighil n’en est pas à son premier écart dans son comportement. La direction a fait preuve avant cela de retenue envers lui, afin d’éviter que soit perturbée l’équipe toute entière. Mais, poursuivent-ils, cette fois-ci malheureusement, il en était trop et pour eux le concerné a pris cette retenue comme un signe de faiblesse de la part des responsables du club, précisant que s’était loin d’être le cas. C’est pourquoi, cette fois-ci Hannachi et les membres du conseil d’administration qu’il président ont décidé de frapper fort, estimant qu’il est inadmissible qu’un entraineur vienne à insulter et à agresser physiquement un dirigeant du club. Ighil n’a donc pas fait long feu avec la JSK, qui est en train de réaliser une saison jusque-là loin de répondre aux attentes de ses supporters et de son standing.
Mohamed-Amine Azzouz  
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions