mercredi 08 juillet 2020 15:56:48

Gabon-Maroc (3-2) : Au bout du suspense

Le Gabon s'est qualifié vendredi pour les quarts de finale de la CAN au terme d'un match fou où, mené pendant 50 minutes, il a renversé le match en 2 minutes face au Maroc (2-1), avant de se faire rejoindre à la 90+1 puis d'arracher la victoire (3-2) sur coup franc (90+8e).

PUBLIE LE : 29-01-2012 | 0:00
D.R

A Libreville (Stade d’Angondjé): le Gabon bat le Maroc 3 à 2 (0-1)          Arbitre : N. Alioum (CMR)          
Buts :
Gabon : Aubameyang (77), Cousin (79), Mbanangoye (90+8)     Maroc : Kharja (24, 90+1 s.p.)          
Avertissements :     Gabon : Biyogo Poko (10)     Maroc : Hermach (28), Belhanda (54), Benatia (90+6)          
Les équipes :     
Gabon : Ovono (cap.) - Mouelé, Ebanega, Ecuele Manga, Moussono - Aubameyang,   Biyogho Poko (Palun  90+7), Madinda, Moubamba, Nguéma (Cousin 46) - Mouloungui   (Banangoye 85)     Entraîneur : Gernot Rohr          Maroc : Lamyaghri - Basser (Alioui 73), Benatia, Kantari, El Kaddouri -   Belhanda, Hermach, Hadji, Kharja (cap.), Carcela (Taarabt 67) - El-Arabi   (Amrabat 46)     Entraîneur : Eric Gerets 

Le Gabon s'est qualifié vendredi pour   les quarts de finale de la CAN au terme d'un match fou où, mené pendant 50   minutes, il a renversé le match en 2 minutes face au Maroc (2-1), avant de se faire rejoindre à la 90+1 puis d'arracher la victoire (3-2) sur coup franc   (90+8e).  Symbole de cette folie : les stadiers ont eu toutes les peines du monde à   éviter une invasion du terrain après le deuxième but gabonais, le président Ali   Bongo Ondimba demandant aux supporteurs de regagner leurs places avec de grands  gestes!  Le speaker a aussi multiplié les appels au calme afin de "ne pas pénaliser   l'équipe du Gabon" lors du penalty sifflé contre le Gabon. Venu avec des grandes ambitions, le Maroc, qui a pourtant montré de belles phases de jeu, quitte la compétition comme le Sénégal avec deux défaites en   deux matches. Les hommes d'Eric Gerets, qui avait laissé Marouane Chamakh sur le banc,   avaient bien commencé le match faisant taire le public grâce à un but de toute beauté à la 25e.  Younes Belhanda, tel un meneur de basket-ball NBA, indiquait une direction à gauche mais effectuait une passe au cordeau dans l'axe à destination du capitaine Houssine Kharja qui éliminait Mouele en se retournant et logeait le ballon dans les filets.  L'entrée de Daniel Cousin à la pause semblait galvaniser les Panthères. A force de pousser, les Gabonais obtenaient leur récompense : Pierre Emerick   Aubameyang crucifiait Lamyaghri d'une volée à la 77e. Deux minutes plus tard, Cousin héritait d'un ballon dans la surface et se retournait pour marquer d'une frappe dans le coin droit du but. 2-1, les 40.000   spectateurs pensaient la victoire acquise mais c'était sans compter sur un   penalty pour une main de Mouele. Kharja montrait son calme pour signer son 3e but, douchant une nouvelle fois les spectateurs à la 90+1e. Cette fois-ci, le public croyait le match terminé mais se trompait encore.   Sur coup franc, le vétéran Bruno Zita Mbanangoye, qui joue sa troisième CAN, offrait au bout du temps réglementaire la victoire aux Panthères. De la folie pure. Renversant. Les deux pays hôtes, Gabon et Guinée équatoriale seront en quarts.      

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions