lundi 20 mai 2019 18:40:25

M. Lamamra : “Il y a une grande volonté africaine de réélire l'Algérie à la tête de la commission de paix et de sécurité”

Le commissaire de l'Union africaine (UA) pour la paix et la sécurité, M. Ramtane Lamamra, a souligné hier à Addis Abeba que la candidature de l'Algérie pour un second mandat à la tête du conseil jouit d'un large soutien auprès des pays membres de l'UA...

PUBLIE LE : 28-01-2012 | 0:00
D.R

Le commissaire de l'Union africaine  (UA) pour la paix et la sécurité, M. Ramtane Lamamra, a souligné hier à Addis Abeba que la candidature de l'Algérie pour un second mandat à la tête du conseil jouit d'un large soutien auprès des pays membres de l'UA eu égard aux efforts de ce dernier dans le règlement de nombreuses crises et conflits en Afrique tout au long des quatre dernières années.   Dans une déclaration à l'APS en marge des travaux de la deuxième journée de la 20e session du conseil exécutif de l'UA qui se tient actuellement à Addis Abeba, M. Lamamra a précisé que "les efforts consentis par le conseil de paix et de sécurité durant son précédent mandat et ses efforts dans le règlement  de nombreux conflits et crises ont amené l'Algérie à réfléchir au renouvellement de son mandat à la tête de la commission de paix et de sécurité de l'UA".    
Il a en outre précisé que la volonté de l'Algérie "correspond au souhait de nombreux pays membres de l'UA", ajoutant que la campagne électorale des candidats (Algérie, Ethiopie et Botswana) est en cours et se déroule dans un climat démocratique. Le diplomate algérien s'est dit convaincu que "la place de l'Algérie, ainsi que son apport au continent africain sont le meilleur atout dans cette compétition".   M. Lamamra a indiqué par ailleurs que le mandat précédent du conseil de paix et de sécurité était jalonné de défis à relever en matière de paix et de sécurité en Afrique. "Les questions de paix et de sécurité sont parmi les priorités de l'UA, et le règlement des conflits constitue, de ce fait, un préalable  pour avancer dans la réalisation des programmes de l'UA aux plans politique, économique et social, et aboutir à l'intégration escomptée", a-t-il affirmé. Il a ajouté que le conseil a contribué, par des efforts considérables avec les pays membres et les blocs régionaux, au règlement de nombreuses crises et conflits, notamment en Mauritanie, au Niger, en Guinée et aux Comores. M. Lamamra a précisé que le conseil œuvrait laborieusement, en coopération avec les Nations unies et les blocs régionaux, à trouver des solutions aux problèmes somalien et soudanais.           
Le conseil exécutif procèdera à l'élection des membres des commissions de l'UA, des dix membres du conseil de paix et de sécurité et d'un juge du tribunal administratif de l'UA. 25 candidats des cinq zones du continent africain se disputeront les huit postes des commissions de l'UA.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions