jeudi 20 septembre 2018 20:24:41

40,5 milliards de dollars sont nécessaires à l’investissement d'ici à 2020

Pas d’augmentation des tarifs de l’électricité et du gaz, a encore assuré Noureddine Bouterfa.

PUBLIE LE : 24-01-2012 | 0:00

Pas d’augmentation des tarifs de l’électricité et du gaz, a encore assuré Noureddine Bouterfa.
 «Nous avons établi avec le gouvernement le programme d'investissement  du groupe, s'étalant jusqu'à 2016, et nous avons pris toutes les mesures pour mobiliser les financements nécessaires, il se peut qu'il n'y aura pas de demande  d'augmentation jusqu'à cette date", a annoncé le PDG de la Sonelgaz. Selon Noureddine Bouterfa, en parvenant à mobiliser ces financements, le groupe n'aura pas besoin, du moins pour les années 2012 et 2013, de demander une augmentation du tarif d'électricité ''Si la revalorisation des tarifs n'est pas d'actualité, rien n'empêche le gouvernement de la demander durant cette période, s'il juge que ses recettes ont été impactées du fait de la stagnation des prix de l'électricité", a-t-il précisé, avant de souligner le fait que "cela dépendra de la politique du gouvernement et de ses recettes".           Selon M. Bouterfa, les prix de l'électricité, qui n'ont pas été augmentés depuis 2005, doivent être revalorisés de 11% chaque année pour pouvoir  financer les investissements liés à l'augmentation de la capacité de production. Pour mener à terme ses investissements, Sonelgaz a besoin de 3.000 milliards de DA, ce qui représente l’équivalent de 40,5 milliards de dollars, a estimé le responsable. Le PDG de Sonelgaz ne précise pas cependant si cette importante enveloppe va aussi servir à financer le programme des énergies renouvelables, que son groupe est chargé de réaliser. Ce niveau d'investissement annuel dont a besoin le groupe pour les dix prochaines années se trouve cependant au-dessus de ses revenus de 250 mds de DA réalisés chaque année, note à ce propos M. Bouterfa.         Ce déficit financier auquel fait face le groupe a été comblé grâce à des crédits bancaires sur 20 ans, une mesure du gouvernement qui a permis à Sonelgaz de poursuivre ses investissements, a-t-il souligné. Il rassure par ailleurs que son groupe ne va pas recourir aux délestages,  qui ont provoqué l'été dernier une vague de protestations, notamment dans les wilayas du Sud qui ont été durement frappées par de longues périodes de coupures d'électricité.                                                 
S. O.
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions