mardi 18 fvrier 2020 00:10:10

Mercuriale : Hausse des prix à Mascara

La courbe des prix des fruits et légumes ne fléchit pas. Bien au contraire, elle prend une tendance ascendante.

PUBLIE LE : 22-01-2012 | 0:00
D.R

La courbe des prix des fruits et légumes ne fléchit pas. Bien au contraire, elle prend une tendance ascendante. Face à Cette frénésie qui donne à réfléchir lorsque l’on prend son couffin pour aller faire ses emplettes au marché et l’on se rend compte que tout est à la hausse. L’on n’arrive toujours pas à donner  un tant soit peu de justifications plausibles  à cette augmentation vertigineuse des prix des fruits et légumes et des viandes rouges et blanches, des produits de large consommation. Tous se rejettent la balle face à cette situation inextricable. Ce qui est sûr, c’est que le consommateur doit faire face à cette flambée,  et les ménages ne savent plus à quel saint se vouer devant cette cherté des produits. Lorsque l’on se dirige vers le marchand de légumes, en passant devant le boucher du coin, qui propose de la viande ovine à 1 100 DA le kg  et le bœuf à 1400 DA le kg et la viande blanche de poulet à 340 DA le kg, la pomme de terre, considérée jadis comme  l’aliment du pauvre ne l’est plus maintenant. Son prix dépasse les 50 DA le kg, de quoi nous donner le vertige pour penser aux frites dont les enfants raffolent ou la purée mousseline ou les pommes boulangères. La tomate es proposée à120 DA le kg, la salade à 80 DA. Même les prix des légumes secs ont augmenté. Idem pour les prix des viandes rouges et blanches qui se passent de tout commentaire. Les pouvoirs publics font tout pour améliorer les conditions de vie en augmentant les salaires mais la vie devient de plus en plus difficile car les prix sont tout simplement exorbitants à tel point que la majeure partie des ménages des couches sociales modestes  boudent les étals des marchés et se ruent vers les viandes congelées qui sont elles aussi très chères, à 600 DA le kg. Les prix des différents produits, mis à part le lait et le pain, sont intouchables et la spéculation des uns et la cupidité des autres nous laissent sans voix malgré la bonne pluviométrie de ces derniers jours. La hausse des prix n’a pas sa raison d’être.
A. GHOMCHI

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions