vendredi 07 aot 2020 04:30:20

Martyn Roper, ambassadeur du Royaume-Uni à Alger : “Il y a de grandes opportunités de partenariat et de coopération”

“Près de 13.000 visas ont été délivrés aux Algériens durant l’année 2011», a indiqué M. Martyn Roper, ambassadeur du Royaume- Uni à Alger, qui a signalé que ce nombre «peut être revu à la hausse».

PUBLIE LE : 17-01-2012 | 23:00
D.R

“Près de 13.000 visas ont été délivrés aux Algériens durant l’année 2011», a indiqué M. Martyn Roper, ambassadeur du Royaume- Uni à Alger, qui a signalé que ce nombre «peut être revu à la hausse». «Cette année, à l’occasion des jeux Olympiques, beaucoup d’Algériens vont vouloir se rendre en Grande-Bretagne et nous sommes là pour les aider», avec toutefois cette précision : «Il faut bien entendu satisfaire aux critères pour avoir le visa britannique», a précisé par ailleurs  Martyn Roper en marge de la tenue d’un séminaire de trois jours, sur la création des centres d’enseignement et de la consolidation de la langue anglaise en Algérie.
Pour ce qui concerne la délégation sportive algérienne, les procédures d’obtention du visa seront allégées, selon le diplomate. Dans ce cadre, une organisation spéciale sera mise en place pour prendre en charge cette catégorie. «Pour  le reste, ce sera les mêmes procédures pratiquées avant, le système normal.»
Mettant l’accent sur la coopération bilatérale  entre l’Algérie et la Grande-Bretagne dans les domaines de la formation professionnelle et l’enseignement de la langue anglaise, il a souligné qu’un  programme  important  sera élaboré en 2012 avec les responsables algériens.
Le diplomate a ajouté qu’à partir de la fin du mois de janvier, le British Council organisera une rencontre avec les écoles et centres d’enseignement de la langue anglaise en vue d’apporter une aide technique pour un enseignement de qualité.   
S’agissant de la coopération économique entre les deux pays, M. Martyn Roper  a  qualifié celle-ci de «relation d’excellence», en indiquant que les échanges commerciaux se sont développés ces dernières années, et notamment en 2011. Des échanges qui vont encore connaître de nouvelles perspectives de coopération multiple durant l’année 2012, selon lui.   
Pour l’instant, seules cinq entreprises britanniques activent en Algérie, essentiellement dans les secteurs énergétiques. «Les exportations britanniques vers l’Algérie ont doublé en cinq ans. Les exportations algériennes, outre les hydrocarbures, sont limitées à quelques produits agroalimentaires et agricoles. Le volume des échanges commerciaux est environ de 2 milliards de dollars pour l’année 2011. Nous avons organisé l’année dernière, plusieurs missions économiques en Algérie dans divers secteurs économiques. Une délégation spécialisée dans le développement des énergies renouvelables est attendue à Alger le 28 janvier prochain. Nous avons donc  plusieurs et divers  projets de coopération avec l’Algérie», a-t-il détaillé.  Mettant l’accent sur d’autres projets de coopération et de partenariat, l’ambassadeur a cité, à titre d’exemple, le domaine pharmaceutique où un opérateur économique britannique  est actuellement en train de négocier.
Selon lui, l’Algérie est le premier fournisseur de GNL pour le Royaume-Uni.
Ainsi donc, de nouvelles perspectives se dessinent dans les relations de coopération et des échanges multiples et «new look», a souligné le représentant de Sa Majesté, expliquant le fait que l’Algérie se redéploie en force sur le monde des affaires et le développement économique dans le cadre des investissements productifs et des échanges multiples.
Enfin, il y a lieu de signaler que la délégation d’entreprises britanniques spécialisées dans l’enseignement et la formation  professionnels est présente en Algérie du 16 au 20 janvier.
Makhlouf Ait Ziane
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions