lundi 23 septembre 2019 07:58:15

Echauffourées à Laghouat : Le calme est revenu

Les heurts qui ont fait quelques blessés légers des deux côtés, ont éclaté après qu’un jeune parmi les protestataires eut lancé des pierres en direction des forces de l’ordre qui déployaient un périmètre de sécurité autour du siège de la wilaya

PUBLIE LE : 10-01-2012 | 23:00
D.R

Le calme est revenu dans l’  après-midi à Laghouat après les échauffourées ont eu lieu hier matin entre les forces de l'ordre et des habitants de Laghouat, qui protestaient depuis mercredi dernier, devant le siège de la wilaya, contre une liste d’attribution  de logements destinés à la résorption de l'habitat précaire.

Les heurts qui ont fait quelques blessés légers des deux côtés, ont  éclaté après qu’un jeune parmi les protestataires eut lancé des pierres en direction des forces de l’ordre qui déployaient un périmètre de sécurité autour  du siège de la wilaya, a-t-on cons-taté. L’artère principale de la ville de Laghouat menant du siège de la  wilaya vers le lycée Ghazali connaît, depuis, une vive tension entre les forces  de l’ordre et les protestataires, qui scandaient des slogans dénonçant la  «hogra», (l'injustice), la «marginalisation» et la «corruption», tout en lançant toutes sortes de projectiles contre les policiers.
Cette nouvelle tournure prise par le mouvement de contestation intervient au lendemain de la prise d'une série de mesures d'apaisement par le wali et l’Assemblée populaire communale (APC) de Laghouat, qui, apparemment, n'ont pas eu d’effet sur les con-testataires. Ces derniers exigent toujours l’ «annulation» pure et simple de la liste contestée de 190 logements destinés à la résorption de l’habitat précaire, ainsi que le «départ des responsables locaux».  Il a été également convenu d’ «accélérer la création de nouveaux lotissements et leur attribution aux citoyens de la commune», l’«octroi d’aides financières  pour la restauration des anciennes bâtisses», et la «réhabilitation de vieux quartiers classés, à l’instar de ceux de Zegueg El-Hadjadj et El-Gharbia».   Les élus locaux ont également sollicité, selon le pré- sident de l'APC, M. Tahar Boussebsi, «le recours à la for-ce publique pour faciliter l’opération  de lutte contre les ha- bitations illicites», et «le transfert des dossiers des contrevenants à la justice», en plus de «l’octroi de tranches de logements sociaux locatifs et participatifs au profit des jeunes». Les membres de l’APC ont appelé les jeunes de Laghouat à faire preuve de «sens de responsabilité et de dialogue», dans «un cadre organisé et approprié», à travers les associations de jeunes et de quartiers, pour une «meilleure prise en charge de leurs préoccupations».
La décision du président de l'APC de suspendre de ses fonctions l’inspecteur  des services publics du bureau communal de prévention a été favorablement accueillie lors de cette réunion.        

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions