mercredi 22 mai 2019 19:01:35

Cinquième mois de grêve à la laiterie de Draâ Ben Khedda : L’UGTA dénonce une dérive grave

La commission de conciliation entre les travailleurs de la Laiterie de Draâ Ben Khedda et son propriétaire, installée par l’Union de wilaya de Tizi-Ouzou de l’UGTA au lendemain de la grève déclenchée dans cette unité depuis le 9 octobre dernier

PUBLIE LE : 10-01-2012 | 0:00

La commission de conciliation entre les travailleurs de la Laiterie de Draâ Ben Khedda et son propriétaire, installée par l’Union de wilaya de Tizi-Ouzou de l’UGTA au lendemain de la grève déclenchée dans cette unité depuis le 9 octobre dernier, a annoncé, hier, sa démarcation de toutes les évolutions que prendrait la situation qui prévaut actuellement dans cette unité. En effet, dans un point de presse animé au siège de l’Union de wilaya, les conférenciers, à savoir M. Limani Kamel, membre de l’union, chargé des conflits, et M. Said Boukhari, membre de la commission de conciliation, ont considéré que la mission de la commission de conciliation «est arrivée à sa fin et qu’elle se démarque de toutes les évolutions que prendrait la situation» à cause de ce conflit qui perdure depuis plus quatre longs mois, sans qu’aucune solution ne pointe à l’horizon en raison de la détermination des travailleurs à poursuivre leur mouvement de protestation. Pour les représentants de l’Union de wilaya de l’UGTA, le conflit qui perdure au sein de cette unité de production de lait et dérivés est «une dérive grave» du moment qu’il a été utilisé comme «une tribune politique pour certains partis politiques en campagne anticipée pour les prochaines élections législatives».
Tout en rejetant toute accusation de parti pris en faveur du repreneur de cette société, les animateurs de cette conférence de presse ont indiqué que l’organisation syndicale a toujours soutenu les revendications des travailleurs, y compris durant le processus de privatisation «qui a été imposé par les pouvoirs publics mais que nous avons accompagné dans le but de préserver les intérêts et les droits des employés de cette unité». «Nous avons assuré la pérennité de l'emploi, garanti la représentativité syndicale», dira M Kamel Limani, avant d’insister sur le fait que «La laiterie de Draâ-Ben-Khedda est la seule entité économique privée à dis- poser d'une convention collective».
Pour le syndicaliste, l’UGTA est et restera toujours aux côtés des travailleurs lorsqu'il s'agit de revendications socioprofessionnelles, mais elle refuse de «cautionner une dérive politique et électoraliste». Pour le représentant syndical, toutes les revendications légitimes des travailleurs ont été satisfaites par le repreneur, y compris l’envoi d’une commission d’enquête et la levée des sanctions contre certains grévis-tes.
Pour lui, il n'y a aucune volonté de la part de ceux qui mènent le mouvement de vouloir sortir de l'impasse, du fait que ce dernier est dévié de son cadre socioprofessionnel. Pour le conférencier, le mouvement de grève qui a atteint hier son quatrième mois, a pris en otage 1 600 éleveurs qui n’arrivent plus à écouler leur lait, 150 distributeurs contraints de réduire considérablement leur activité et des dizaines de familles des travailleurs de cette unité qui ne perçoivent plus de salaires. Les seuls à tirer bénéfice de cette situation sont, selon le représentant de l’UGTA, les spéculateurs de tout bord qui revendent le sachet de lait entre 30 et 35 dinars. Aussi a-t-il tenu à interpeller les pouvoir publics sur les répercussions néfastes de ce conflit sur l’investissement privé dans la région, qui n’est déjà pas attractive à cause de son instabilité et des conflits de ce genre. En attendant, une solution rapide à ce conflit se doit d’être trouvée, d’autant plus qu’il commence à faire l’objet de spéculation politique et autres, souhaitent les citoyens, seuls victimes de ce bras de fer entre les deux parties, grévistes et repreneur de cette unité, jadis fleuron de la production laitière en Algérie.
Bel.Adrar
                                                         
 

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions