mardi 24 octobre 2017 08:50:00

Les "Rendez-vous du 17" en France : Pour que la mémoire perdure au-delà des commémorations

Selon l’écrivain et fondateur des éditions Ad libris, Aïssa Derrouaz, le principe de ce rendez-vous mensuel a été retenu pour faire en sorte que le 17 octobre ne soit pas une date morte.

PUBLIE LE : 09-01-2012 | 0:00
D.R

Les "Rendez-vous du 17", des rencontres mensuelles devant prolonger la mémoire et le débat sur les massacres des Algériens le 17 octobre 1961 à Paris et aller dans le sens d’une reconnaissance officielle par  la France de ces faits de l’histoire, rythmeront l’année 2012, a appris l’Aps hier auprès des organisateurs.  

Selon l’écrivain et fondateur des éditions Ad libris, Aïssa Derrouaz, le principe de ce rendez-vous mensuel a été retenu pour faire en sorte que le 17 octobre ne soit pas une date morte. "Le 17 de chaque mois, doit se produire un événement. Il nous faut un lieu, des intervenants et une action. Collectifs, associations, intellectuels, artistes sont impliqués depuis longtemps.
Ils sont toujours prêts pour faire en sorte que le 17 octobre ne soit pas une date morte", a-t-il indiqué à l’Aps.  Pour le principal initiateur de ces rencontres, il ne s'agit pas de réchauffer le même débat avec les mêmes accents désabusés. "Il s'agit de trouver  à chaque fois la bonne «alchimie» pour bénéficier d'une perception nouvelle, décalée, créative, sérieuse et argumentée, riche d'enseignements autour de l'événement du 17 octobre." Afin de "clarifier" ce fait de l’histoire, pourront être prévues une  performance artistique, une lecture, une pièce de théâtre, une projection complétée par des interventions de spécialistes, de personnes engagées, d'intellectuels,  de politiques...
L’objectif recherché est de donner suffisamment de visibilité à l'événement  du 17 octobre 1961, à travers ces "rendez-vous", pour qu'une initiative des autorités françaises soit prise pour "inscrire définitivement le 17 octobre dans sa vérité au cœur de l'histoire de France", a ajouté l’éditeur.
 Le premier "rendez-vous du 17" aura lieu le 17 janvier 2012 à la librairie Henri IV de Paris, avec la participation de Didier Daeninckx qui animera un débat autour de ses livres Meurtres pour mémoire (illustré et non illustré) et Octobre  Noir, de Djalila Dechache et M'hamed Kaki, des intellectuels qui liront des  textes extraits, entre autres, de 17 écrivains se souviennent (éditions Au Nom de la mémoire). Prendra également part à cette première rencontre l’historien  Gilles Manceron. Selon le président de l’Association des moudjahidine de la Fédération du Fln en France 1954-1962, Akli Benyounes, la chasse à l’homme sanglante déclenchée contre les Algériens, le 17 octobre 1961 à Pari, a été accompagnée de 12.000 à 15.000 interpellations, dont 3.000 envoyés en prison, tandis que 1.500 ont été  refoulés vers leurs villages d’origine. 300 à 400 morts par balle, par coups de crosse ou par noyade dans la Seine, 2.400 blessés et 400 disparus ont été dénombrés suite à la répression policière, a-t-il rappelé.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions