vendredi 07 aot 2020 04:34:38

Journée arabe de la lutte contre l’analphabétisme : L’association El Irchad oua El Islah célèbre l’événement

A cette occasion, nombre de représentants de l’association, issus de plusieurs wilayas, ont été honorés pour les efforts remarquables qu’ils ont fournis en matière d’alphabétisation.

PUBLIE LE : 07-01-2012 | 23:00
D.R

L’hôtel El Mehdi de Staouéli (Alger) a abrité hier une sympathique cérémonie de célébration de la Journée arabe de la lutte contre l’analphabétisme, mise sur pied par l’association socio-éducative et culturelle El Irchad oua El Islah.

A cette occasion, nombre de représentants de l’association, issus de plusieurs wilayas, ont été honorés pour les efforts remarquables qu’ils ont fournis en matière d’alphabétisation. C’est le cas notamment des wilayas de Sétif et de Tébessa qui se sont distinguées durant l’année scolaire 2010/2011 ; la première à travers le nombre important des apprenants (6.536) et de leur encadrement, la deuxième pour l’ensemble des actions entreprises en vue d’assurer le développement et la promotion de l’alphabétisation au niveau de la population rurale.
Prenant la parole à cette occasion, le vice-président de l’association, M. Nadjib Hazzam, a rappelé d’abord l’importance de la célébration de cette manifestation par El Irchad oua El Islah, en soulignant la nécessité impérieuse de la lutte constante contre ce phénomène qui caractérise particulièrement notre société, en dépit des recommandations divines et de la sunna du Prophète (QSSSL). Il a ensuite évoqué les raisons historiques de l’analphabétisme massive de la population algérienne, durant l’occupation coloniale, avant de mettre en relief l’effort colossal déployé par l’Algérie, depuis l’indépendance nationale, en vue de prendre en charge le secteur de l’éducation et de la formation, de manière générale, et l’alphabétisation des adultes de manière particulière.
Dans ce contexte, M. Hazzam a souligné la précieuse contribution des pouvoirs publics et du mouvement associatif dans la lutte contre ce phénomène social, sans manquer de relever l’effort consenti par l’association chère au chahid Mohamed Bouslimani, depuis sa création en 1989, dans le vaste champ social, et particulièrement en matière d’alphabétisme en Algérie.  Quant à M. Mekki Guessoum, responsable de l’association  chargé de l’alphabétisme, il a tenu à rappeler les efforts consentis dans ce domaine par le mouvement associatif et les pouvoirs publics, représentés par l’Office national de l’alphabétisation (ONA), ainsi que la stratégie nationale de lutte contre l’analphabétisme mise en place par l’Etat, avant d’appeler l’ensemble des participants et des acteurs du mouvement associatif à unir leurs efforts pour la concrétisation des objectifs tracés. Après quoi, il a indiqué que l’association compte actuellement 35.000 apprenants, tous âges et sexes confondus, qui suivent leurs cours à travers 700 communes du pays.
Dans ce contexte, M. Guessoum a mis l’accent sur les divers problèmes et contraintes rencontrés par les enseignants et encadreurs sur le terrain, pour mener à bien leur noble tâche, à la lumière des conclusions des 7 séminaires régionaux, organisés par l’association. La manifestation s’est terminée par l’organisation d’une courte cérémonie de remise de cadeaux symboliques aux représentants de l’association El Irchad oua El Islah des wilayas de Djelfa, Médéa, Alger, Oran, Sétif et de Bordj Bou Arréridj, qui se sont distinguées l’année écoulée dans le domaine de l’alphabétisation.
Mourad A.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions