mercredi 26 septembre 2018 02:52:57

Les attaques du 25 août 1958 sur le sol français étaient un coup dur pour le colonialisme

Le FLN a exécuté 242 attaques contre 181 sites depuis les début de ces opérations le 25 août 1958 faisant 82 morts et 188 blessés et causant la destruction de 56 sites.

PUBLIE LE : 26-08-2010 | 0:01
D.R.

Les opérations exécutées par le Front de libération  nationale (FLN) en France "étaient un coup dur pour le colonialisme français",  ont affirmé les participants à la rencontre organisée par l'Organisation nationale des moudjahidine (ONM) à l'occasion de la célébration du 52éme anniversaire des attaques menées le 25 août 1958 sur le sol français.            
Le secrétaire général de l'ONM, M. Said Abadou a indiqué, à ce propos, que les opérations menées par le FLN en application des instructions du comité  de coordination et d'exécution (CCE) dans plusieurs sites économiques et militaires  à Paris émanaient d'une "décision sage et planifiée qui a permis de desserrer  l'étau sur la Révolution à l'intérieur" et "ont eu un grand écho sur l'opinion  publique française et internationale".            
Pour M. Abadou, ces attaques à l'explosif exécutées par des moudjahidine  algériens en France "sont intervenues au bon moment car coïncidant avec l'accession  du général de Gaule au pouvoir et le début de l'application de sa politique  visant l'éradication de la Révolution algérienne". Pour lui, le transfert de  la Révolution en France était "une initiative unique en son genre car aucun pays colonisé dans le monde n'a connu un fait similaire".            
M. Abadou a mis l'accent sur la nécessité d'"informer l'opinion publique  et les jeunes des difficultés que rencontraient les Algériens émigrés en France  lors de l'occupation française de leur pays et ce, sur la base des témoignages  des moudjahidine qui se sont sacrifiés pour la liberté du pays en dépit de l'éloignement".            
Le moudjahid Ahmed Arrad qui avait participé à ces opérations a, pour  sa part, affirmé, dans une conférence animée à ce sujet, que "l'Etat français  et ses généraux n'avaient jamais imaginé que les Algériens exécuteraient des  attaques armées au cœur de la France, les jugeant incapables".           
Abordant le moment que les membres du FLN en France avaient arrêté pour l'exécution de ces attaques dans divers endroits stratégiques, M. Arrad a indiqué que c'était "un plan étudié et préparé pendant une année", saluant,  dans ce contexte, "la collaboration de certains Français qui ont fourni aux moudjahidine des informations précises sur certaines cibles".   Après avoir présenté un exposé sur tous les sites visés par les attaques  du 25 août 1958, M. Arrad a souligné qu'elles avaient atteint les objectifs  tracés dont celui de convaincre les Français que la Révolution Algérienne ne  visait pas les français en tant que tels mais bien le colonialisme".             
Ces attaques ont également permis, a-t-il précisé, de "déstabiliser  la France de l'intérieur et d'amener l'administration française à opérer des  changements internes dans le corps de la sûreté en chargeant les militaires de la garde des sites stratégiques au lieu des policiers".            
Parmi les résultats importants réalisés par ces attaques, le conférencier  a souligné celui d'avoir "dévoiler le vrai visage du colonialisme français à l'opinion publique internationale et d'avoir fait entendre la voix de la  Révolution algérienne par le biais de l'ONU".             
Le FLN, a-t-il conclu, à exécuté 242 attaques contre 181 sites depuis  les début de ces opération le 25 août 1958, faisant 82 morts et 188 blessés et  causant la destruction de 56 sites.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions