samedi 04 juillet 2020 10:50:58

Le nouvel an version améliorée... : Mes 12 résolutions pour 2012...

Juré, promis, cette année j’arrête de fumer. Cela fait la énième fois que je me promets de rompre le long bail avec ce poison mais en vain.

PUBLIE LE : 02-01-2012 | 0:00
D.R

1re résolution : Juré, promis, cette année j’arrête de fumer. Cela fait la énième fois que je me promets de rompre le long bail avec ce poison mais en vain. Ce soir avant minuit tapante, ce sera ma dernière bouffée. Avant d’écraser rageusement le dernier mégot jusqu’à ce qu’extinction définitive s’ensuive. J’ai, par ailleurs, pris un engagement solennel devant ma femme et mes enfants. Hors de question dès lors de revenir sur ma décision. Les témoins oculaires et privilégiés faisant foi. Sauf évidemment cas de force majeure...

2e résolution : Offrir plus souvent des fleurs à ma moitié.  Et ce ne serait que justice pour celle qui me supporte depuis déjà plus de trois décennies. A cause du fameux retour d’âge. Et le fameux syndrome du Abd dha’if brandi à tout bout de champ pour justifier souvent l’injustifiable...  Mais en dernière minute, j’ai eu une réaction d’orgueil ; pas question de lâcher la proie pour l’ombre. Depuis, Dieu merci, nous coulons toujours des jours heureux...

3e résolution : Ne plus remettre au lendemain ce que je peux faire aujourd’hui... Car jusque-là mon laxisme m’a joué bien des tours. Je vous raconte d’ailleurs à ce propos la dernière : un mien ami ne donne plus signe de vie parce que je n’ai pas daigné répondre à son SMS dans lequel pourtant il s’inquiétait de mes petits soucis de santé... Ce qui est tout à son honneur sans aucun doute. Or moi je suis parti tout simplement du fameux principe, pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Ni plus ni moins, Dieu m’est témoin... Apparemment il ne l’a pas entendu de la même oreille... Dur, dur, d’être malentendant...

4e résolution : Rendre plus souvent visite à ma belle-mère... D’autant plus que j’ai toujours été son préféré pour avoir pris la benjamine de ses filles... ceci expliquant cela, elle a toujours été tout sucre tout miel avec ma modeste personne. Et je le lui rends plutôt bien : jamais un mot déplacé, toujours courtois et poli avec elle. Presque une seconde mère, quoi pour tout dire. A telle enseigne qu’elle n’a jamais donné raison à sa fille lorsque celle-ci a la mauvaise idée de se plaindre de mes frasques... Entre ma belle-mère, que j’appelle affectueusement belle-maman et moi, jamais une ombre au tableau. Pas même une ombre chinoise... Et je m’en félicite...

5e résolution : Ecouter un peu plus mes enfants. Même lorsqu’ils me traitent de périmé... Après tout on ne peut pas être d’accord sur tout et sur tous. Sinon ce serait vraiment monotone. Tandis que là, il y a parfois des échanges très chauds. Et je n’ai pas toujours le dernier mot, je vous le confie. Pourtant il va bien falloir composer avec. Et ne plus se conduire en patriarche... De toute manière et avec cette nouvelle génération, il est hors de propos de revenir à l’ancien temps où il y avait d’un côté les donneurs d’ordres, de l’autre, les preneurs d’ordres. Autres temps, autres mœurs et ainsi vont les temps modernes si déroutants de fantaisie que j’en reste coi...

6e résolution : Réduire autant que faire se peut mon niveau de nervosité. Allah, ghaleb le stress, le spleen, bref l’environnement hostile et kafkaïen y est pour beaucoup. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut mettre tout le monde dans le même sac... Mais quand on vit dans un panier à crabes, pas facile d’en sortir indemne. Il me faut alors quelques souffre-douleur pour passer ma colère et panser mon agressivité, parfois à fleur de peau, je le concède volontiers... Ma moitié, la pauvre, en connaît plutôt un bout sur la question... Tiens, j’ai une idée : et si je faisais un peu plus de sport ? La seule chose qui fasse du bien là où ça fait mal, non ?

7e résolution :  Installer le fixe et le wifi à la maison. D’autant plus que les gamins dépensent un fric fou dans les cyber... Pis, il n’ y a aucun moyen de contrôler leurs fréquentations sur la toile... Juste au lendemain du nouvel an je me pointerai le premier aux guichets de l’administration concernée. Pourvu qu’ils aient passé un bon réveillon sinon... En tout cas et si jamais ils ne me reçoivent pas avec tous les égards que mérite un administré, je leur en ferai entendre des vertes et des pas mûres... Et, puis, mes gamins surtout ont été formels : Asma’ cheikh, si jamais tu ne fais pas le nécessaire Nouqsimou billah gheir on va t’empoisonner l’existence... Ce qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd et pour cause...

8e résolution :  Mettre la touche finale à mon dernier roman. Sacrées muses, lorsqu’elles refusent de sortir de leur tanière, impossible de les déloger... Malgré moult suppliques. Et lorsqu’elles daignent enfin montrer le bout du nez c’est pour se raviser de suite après... Comment faire alors pour les piéger ou les appâter ? Aucune solution à l’horizon. A part, peut-être, prendre son mal en patience ; car il est également des génies malfaisants. Et lorsqu’ils s’y mettent bien malin qui pourrait contrarier leurs sordides desseins. Tout créateur qui a vécu ce cauchemar en conviendra aisément. Pas la peine n’est-ce pas de vous faire un dessin, j’en serai d’ailleurs bien mal inspiré...

9e résolution : Emmener ma moitié en voyage. Je ne me souviens plus du dernier partagé ensemble, c’est dire... Chaque année je lui fais miroiter une destination réputée exotique mais un fâcheux contretemps s’arrange toujours pour venir mettre son grain de sel... Cette fois, je prendrai mes dispositions suffisamment à l’avance et nous voyagerons qui plus est en first...

10e résolution : Récupérer mon dû tout simplement. Car il y a des gens à qui vous rendez de précieux services mais qui « oublient » un peu trop souvent d’honorer leurs engagements, paraît-il, on ne peut plus solennels... Mais pour cet exercice c’est décidé : j’emploierai tous les moyens légaux s’entend et même à la frontière de la légalité si vous voyez ce que je veux dire, pour parvenir à mes fins. Parce qu’il y a des gens qu’il faut littéralement secouer pour les ramener à la raison. Et j’entends ne faire aucune concession à ces olibrius et autres petits malins qui pratiquent l’art de l’esquive... Autant ils sont tout contents de vous trouver en temps de disette, autant une fois sortis de la mouise ils se réfugient dans l’ingratitude... Qui a dit qu’on ne prêtait qu’aux riches ?

11e résolution :  Ne plus faire de folies sinon en faire le moins possible. Car sur un simple coup de tête je suis capable de m’offrir tous les caprices. Y compris ceux qui paraissent futiles, voire inutiles... Surtout aux yeux de madame autrement plus économe et plus proche de ses sous... Et qui ne cesse de me répéter que je n’ai aucun respect pour le fric. Ce qui n’est pas tout à fait faux, je le concède volontiers... Bon et pour mettre un peu tout le monde d’accord sur cette épineuse question, disons que si l’argent ne fait pas le bonheur, il y contribue...

12e résolution :  Ranger soigneusement mes effets. Et puisque l’heure est aux confidences et qu’une fois n’est pas coutume, je confesse mon sens inné du désordre. Première à en souffrir : ma douce et tendre moitié à qui je donne du fil à retordre comme si à chaque jour ne suffisait pas sa peine... Et lorsqu’elle me tance comme un gamin, je trouve tout de suite la parade imparable : laisse tomber, je suis ordonné dans mon désordre... Autrement dit et ce qui n’est pas tout à fait faux au vrai, lorsque c’est moi seul qui m’occupe de mes affaires, j’arrive toujours à me retrouver. Quand bien même j’y perds un temps fou. Je me console tout de même en me disant que nul n’est parfait... Sauf ma parfaite épouse, bien sûr... Allez, je ne vous torturerai plus longtemps, bonne fête à tous et n’oubliez surtout pas que si la vie ne vaut rien, rien ne vaut une vie...
Amar Zentar

  • Publié dans :
  • 2012
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions