samedi 19 octobre 2019 13:22:38

Approvisionnement en carburants à oran : La situation tend à se normaliser

La situation tendait à se normaliser jeudi au niveau des stations-service de la wilaya d’Oran, après leur approvisionnement en carburant, produit qui a connu une pénurie ces derniers jours, a-t-on constaté.

PUBLIE LE : 30-12-2011 | 23:00
D.R

La situation tendait à se normaliser jeudi au niveau des  stations-service de la wilaya d’Oran, après leur approvisionnement en carburant, produit qui a connu une pénurie ces derniers jours, a-t-on constaté. Jeudi dernier, aux premières heures de la matinée, de longues files de voitures se sont constituées devant les stations-service de la ville pour  s’approvisionner en carburant (normal, super et sans plomb). Les automobilistes  attendaient calmement leur tour pour passer devant les pompes à essence. «Notre station a été approvisionnée mercredi dans la soirée. Nous  attendons une autre livraison ce jeudi. Aucune tension sur les différents produits n’est à signa-  ler», a confié à l’APS le gérant de la station du quartier Ibn  Rochd (ex-HLM), très fréquentée par les automobilistes. Ce gérant a expliqué les longues files de voitures, formées devant  sa station, par les précautions prises par les automobilistes pour faire face à toute éventualité. «Tous les automobilistes veulent faire le plein. En temps normal,  les gens s’approvisionnent en petites quantités, en fonction de leurs moyens financiers», a-t-il précisé. La situation s’est normalisée au cours de la journée. Les stations-  service enregistrent une activité quasi normale, même si le nombre de véhicules  accueillis est plus important que d’habitude. Le début du week-end puis l’avènement du jour de l’an poussent les automobilistes à la prudence, a-t-on encore souligné. Contacté mercredi par l’APS, le PDG de Naftal, M. Saïd Akretche, a  expliqué que cette situation est due «à la consignation des ports, induite par les mauvaises conditions climatiques exceptionnelles que traverse le pays». Il a précisé que cette consignation a duré plus de huit jours, notamment au niveau  du port de Skikda, principale source d’approvisionnement en carburants du  pays, rendant impossible l’accostage des navires pour décharger les produits  pétroliers.          
Le même responsable avait promis que les approvisionnements reprendraient  leur cours normal très rapidement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions